Sophie Durocher s’emballe contre les humoristes et leur nouveau festival

,

La chroniqueuse du Journal de Montréal n’y est pas allée, comme à son habitude, avec le dos de la cuillère.

Sophie Durocher est reconnue pour être une grande polémiste. Après avoir attaqué vivement Céline Dion à quelques reprises, voilà que la journaliste remet les humoristes à leur place.

Rappelons que Martin Petit et un collectif d’humoristes ont récemment lancé un nouveau festival d’humour suite aux allégations d’agressions sexuelles du président de Juste pour rire, Gilbert Rozon.

L’annonce a été faite dans un grand décorum, ce qui a visiblement déplu à la chroniqueuse. Elle a déclaré ceci dans un brûlant éditorial :

« Respirez par le nez, les amis, vous n’allez pas régler le conflit israélo-palestinien ou éradiquer la famine en Afrique ! Vous avez juste décidé de planter Juste pour rire, de faire baisser la valeur de l’entreprise et de récupérer les meilleurs employés.

Ne nous faites pas croire, en plus, que vous êtes les Nouveaux Superhéros de la Probité.

Dans leur vidéo d’autocongratulation (voyez-la ici), les Jésus de l’humour se présentent comme des « leaders » dans plusieurs domaines… dont « la protection de la liberté d’expression ».

Ha oui ? Alors pourquoi aucun ne s’est porté à la défense de Guy Nantel ?

Le jour même où ils ont mis en ligne leur vidéo d’autocertification d’existence, Ti-Guy présentait un spectacle sous protection policière et suivi par un garde du corps.

Les Humoristes Unis étaient trop occupés à astiquer leur miroir pour tendre une main fraternelle à un collègue pogné dans la m… ? Ils avaient peur de se salir ? »

Rappelons que Guy Nantel a reçu des menaces de mort suite à la présentation de son spectacle à Québec. Sa première montréalaise a donc dû être surveillée par des agents de police.

Sophie Durocher clôt son texte cinglant en mentionnant que Guy Nantel ne sera pas à Tout le monde en parle ce dimanche, au contraire de Martin Petit qui « sera là pour « plugger » son festival ».

Ce qui est certain, c’est qu’on ne peut pas dire que Sophie Durocher a peur de ses opinions…

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.