Alanis d’Occupation Double parle de ses formes et envoie un message positif

,

La jeune femme s’emporte pour la bonne cause sur les réseaux sociaux.

Alanis est la première fille à avoir été éliminée à Occupation Double cette année. Elle n’a jamais eu honte de montrer ses formes devant les caméras.

Mardi, la candidate a utilisé sa tribune afin de parler d’estime personnelle et s’est permis d’adresser un message aux jeunes femmes de sa génération.

« Je te trouve tellement bonne d’être allée à Occupation Double malgré tes formes. » J’aimerais vraiment être capable de passer à autre chose et juste dire merci. Mais j’ai envie de crier un peu. C’est pas normal que l’on aborde ENCORE le sujet de la différence entre nos corps. On me pointe du doigt en disant, « TOI tu es différente parce que TOI t’es game d’aimer le corps que tu as ». Je trouve ça triste pis je trouve ça déroutant. C’est pas normale que je me fasse rappeler que la norme c’est de ne pas aimer qui on est. Je ne serais jamais le stéréotype de beauté qu’on nous a imposé, jamais. »

«  Je ne me trouve pas belle parce que je suis belle. Je suis belle parce que je me trouve belle. Y’a juste moi qui peut définir ma beauté et c’est quelque chose que jamais je vais laisser quelqu’un m’enlever. J’aime mon corps, mais j’aime encore plus la personne que je suis à l’intérieur. »

« Alors s’il te plait, arrête de dire que tu me trouves bonne d’aimer qui je suis. Travaille sur ce qui fait que tu es incapable de passer par dessus une fucking enveloppe corporelle pour t’aimer toi aussi. »

Alanis a publié deux superbes photos d’elle dans toute sa grâce et ses formes sur Instagram. Vous pouvez les découvrir ci-dessous :

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.