Giovanni Apollo visé à son tour par des allégations d’inconduites sexuelles

,

Un autre nom tombe.

Après Salvail et Rozon, au tour de Giovanni Apollo d’être dans l’eau chaude.

ICI Radio-Canada publie aujourd’hui un dossier dans lequel sept victimes allégées témoignent des comportements inappropriés du chef Giovanni Apollo à leur égard.

On lui reproche notamment de l’abus de pouvoir, du harcèlement sexuel, des propos vulgaires voire de l’intimidation.

Ces sept personnes auraient côtoyé le chef dans des restaurants et sur des plateaux de tournage. Le chef a notamment oeuvré à la télévision dans des émissions telles qu’Espace découvertes, Apollo dans le frigo et Et que ça saute notamment. L’identité de ces personnes demeure protégée jusqu’à maintenant.

L’une d’elles indique à Radio-Canada : « J’avais un foulard et il le plaçait en conséquence pour pouvoir glisser sa main dans mon chandail et me prendre les seins, ou essayer de glisser sa main dans mes pantalons. S’il ne réussissait pas, il allait par-dessus le linge. »

Une autre ajoute, toujours sur la même plateforme : « Je me souviens que c’était vraiment tous les jours. Ça n’arrêtait pas. Je me souviens d’une fois plus intense où il était entré dans la salle de maquillage. Il avait dit comment il prendrait en doggy style, comme une chèvre, la maquilleuse. Il expliquait son rêve. Tout le monde était là et c’était super malaisant. »

Les réseaux ICI Radio-Canada Télé et V Télé auraient reçu des plaintes de plusieurs employés au moment ou Apollo était à leur emploi.

Contacté par Radio-Canada, Giovanni Apollo a indiqué être parfois grivois et directif en cuisine, mais réfute toutes les allégations de nature sexuelle le concernant. C’est donc un dossier à suivre, puisque Radio-Canada n’indique pas que des plaintes ont été déposées formellement à la police.

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.