Alexandre Goyette brille encore dans la série Le siège

,

Le siège prendra prochainement l’affiche sur plusieurs plateformes de Radio-Canada.

En 2015, la série dramatique Le clan, tournée en Acadie et au Québec, arrivait sur Radio-Canada sans tambour ni trompette, récoltant au passage l’assentiment de nombreux téléspectateurs, et ce, en dépit d’une case horaire peu avantageuse. Le nouveau projet du réalisateur Jim Donovan, aussi tourné en Acadie et au Québec, pourrait bien recevoir le même accueil positif, grâce à son suspense haletant et le face à face extraordinaire qu’il propose entre deux comédiens de grand talent.

Cole Creek au Nouveau-Brunswick est le théâtre d’une effervescence. L’usine Smiths-Thompson doit déménager à Saskatoon et c’est plus de 1000 employés qui perdront leurs emplois. L’avenir de la petite ville est pratiquement en jeu et le tout ne se fait pas sans heurts. Mario Cormier (Gilles Renaud), chef syndical charismatique, tentera de mener une dernière manifestation pacifique. Malheureusement, les choses ne se dérouleront pas comme prévu alors plusieurs mécaniciens à cran et armés, menés par Alexis Godin (Alexandre Goyette), pénétreront à l’intérieur de l’entreprise pour menacer le grand patron. Une prise d’otages tendue prendra place, les enjeux sont élevés et des secrets du passé pourraient bien venir brouiller les cartes.

Le siège pourrait bien être la surprise de la grille horaire automnale. La série fascine dès les premières minutes, grâce à ses textes réalistes livrés sous haute tension par des comédiens experts. L’oeil acéré du réalisateur Jim Donovan aide à magnifier le tout.

À l’avant-plan, Gilles Renaud n’aura jamais été aussi crédible que dans ce rôle de chef syndical qui souhaite mener ses troupes pacifiquement. Il donne la réplique à Alexandre Goyette qui joue les durs à cuire. Si l’acteur nous avait complètement éblouis dans la série Feux la saison dernière, il semblerait bien que la même intensité soit au rendez-vous ici. Magnétique, Goyette happe dans chacune de ses scènes et après les deux premiers épisodes fournis à la presse, on commence à voir poindre le mal qui ronge véritablement le protagoniste. L’affrontement entre son personnage et celui de Renaud demeure le point névralgique le plus fascinant de cette histoire. Dans la peau de la négociatrice, Denise Bouchard est aussi particulièrement efficace.

Le siège fait partie de la nouvelle stratégie multiplateforme de Radio-Canada. C’est pourquoi les abonnés d’ICI ARTV auront la chance de voir la série les samedis à 21 h du 21 octobre au 4 novembre. La série prendra ensuite l’affiche sur ICI Radio-Canada Télé, les lundis à 21 h à compter du 6 novembre. Les abonnés d’ICI Tou.tv Extra pourront plonger dans le prochain épisode immédiatement après la diffusion sur le réseau de la Société d’État.

Donc, pas de raison de manquer cette proposition très intéressante, déclinée sur six épisodes, qui pourrait bien rejoindre un large public. Juste pour son tandem d’acteurs, le coup d’oeil est nécessaire.

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.