Maxim Martin s’insurge contre le comportement déplacé d’une journaliste

,

L’humoriste en avait gros sur le coeur et on ne peut pas le blâmer.

Cette semaine, la vie de Maxim Martin et surtout celle de sa fille Liva ont été bousculées à jamais.

En effet, la jeune femme a dû dire adieu trop tôt à son amoureux de 18 ans, Clément Ouimet, décédé après avoir été percuté par une voiture alors qu’il s’entraînait à vélo.

Depuis, Livia Martin a réagi sur les réseaux sociaux en publiant une photo déchirante.

Aujourd’hui, la famille du défunt avait organisé un événement en hommage au jeune homme; une course à vélo pour se remémorer ce jeune sportif.

Maxim Martin décrie haut et fort le comportement d’une journaliste du Téléjournal de Radio-Canada, qui s’est invitée pendant ce triste événement pour un reportage.

Dans celui-ci, on voit la journaliste parler doucement alors que se déroulent en arrière-plan un hommage puis un moment de silence : « Je ne parle pas fort car c’est la minute de silence ».

Maxim Martin s’indigne : « Merci au Téléjournal d’avoir volé, voire violé, un de nos précieux moments de deuil. Comme quoi le sensationnalisme passe avant le respect… Hier, alors que plusieurs dizaines de proches étaient rassemblés pour une course hommage à Clément Ouimet, une journaliste du Téléjournal de 22h est venue se planter en plein cœur du groupe, et a non seulement parlé par dessus le discours hommage de Josh Gieni (l’entraîneur de Clément), mais aussi pendant la minute de silence, pendant que la famille pleurait à 3 pas d’elle !!! »

L’humoriste précise qu’il a exprimé son mécontentement à la journaliste qui a dû quitter les lieux. Il aurait par la suite reçu des insultes et des menaces du conjoint de celle-ci.

Découvrez le message blessé de Maxim Martin ci-dessous.

Radio-Canada a par la suite publié des excuses en bonne et due forme. Les voici.

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.