L’imposteur : Un épisode-choc qui change les perspectives

,

L’épisode de lundi dernier en fut un déterminant en ce qui concerne l’avenir du personnage de Marc-André Grondin.

ATTENTION! Si vous n’avez pas vu l’épisode de lundi dernier de L’imposteur, nous vous conseillons de cesser votre lecture ici.

TVA nous promettait un épisode-choc de L’imposteur ce lundi. Nous avons effectivement eu droit à un revirement de situation inattendu. Philippe, manipulé depuis le début par 253, la source de Youri, a décidé de prendre les choses en mains et a assassiné à mains nues l’informateur de la police. Comme le commis d’épicerie, tout juste sorti de prison, n’avait jamais tué un homme auparavant, les choses sont désormais bien différentes pour lui. Il commence à ressembler de plus en plus à son fourbe jumeau.

Plusieurs éléments importants sont également survenus depuis le début de cette deuxième et ultime saison. Philippe a eu la chance de rencontrer sa mère biologique, une ex-prostituée aveugle du nom de Céline. Il a bien tenté d’en apprendre davantage sur ses origines avec cette nouvelle rencontre, mais celle-ci s’est fermée comme une huitre et il n’a pas obtenu de réponses très concluantes.

limposteur_celine
© TVA

Philippe a aussi rencontré les Riders, un groupe criminel de motards, qui possèdent des photos des êtres qui lui sont chers. Le comédien Robin Aubert incarne d’ailleurs un malfaiteur de ce gang.

Dans l’extrait de l’épisode de la semaine prochaine, on peut voir que les policiers retrouvent déjà le corps de 253 que Philippe avait enterré. Encore une fois, l’ex-prisonnier se retrouve dans de sales draps. Comment saura-t-il se tirer de ce mauvais pas à nouveau? Êtes-vous encore capable de croire à cette histoire abracadabrante?

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.