Anne-France Goldwater s’exprime sur sa poursuite contre Pierre Karl Péladeau

,

L’avocate a travaillé pour l’homme d’affaires lors de sa procédure de divorce avec Julie Snyder.

Mercredi soir sur le plateau d’En mode Salvail, Anne-France Goldwater s’est exprimée quant à la poursuite en Cour supérieure qu’elle a déposée contre Pierre Karl Péladeau en raison d’honoraires professionnels non payés.

La demandante réclame la coquette somme de 91 843,50 $ pour des services rendus au mois de février et mars 2017 dans le cadre de la procédure de divorce de M. Péladeau contre Julie Snyder.

En  juin dernier, l’entrepreneur se disait « surpris de la voie choisie » par Mme Goldwater.

Surpris de la voie choisie. Nos tribunaux sont déjà bien occupés. Ma réaction concernant Me Anne-France Goldwater.… https://t.co/68OD1grDaj

En plus de mentionner qu’elle n’avait toujours pas été payée, la colorée juge Goldwater a précisé qu’une rencontre avait été fixée entre les deux parties récemment, mais que le défendeur n’avait pas daigné y assister. « Monsieur était trop occupé pour venir », dit-elle avec son franc parlé habituel. « Un jour, il y aura un juge qui va entendre ça. Moi, je veux avoir une explication sur pourquoi on réserve du temps pour essayer de régler une cause et la personne qui ne paie pas, ne se présente pas. »

Quand Éric Salvail lui a mentionné que ça prenait une méchante paire de couilles pour poursuivre Pierre Karl Péladeau, elle a répondu : « Ça prend une méchante paire de couilles pour ne pas payer mes honoraires. »

Rappelons qu’Éric Salvail a récemment piégé Anne-France Goldwater dans le cadre de son émission L’ArbitreVoyez la vidéo hilarante ici.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.