Le film de zombies québécois Les affamés fait jaser au TIFF

,

Il y a définitivement un buzz autour de ce film de genre au Festival du Film de Toronto cette année.

————– MISE À JOUR ————-

Le film Les affamés a finalement remporté le prix du meilleur film canadien au Festival du Film de Toronto.

—————-

Sur place, au Festival du Film de Toronto, il est facile de voir quels films suscitent le plus l’intérêt des festivaliers. Par exemple, on peut aisément avancer que le conte fantastique The Shape of Water de Guillermo del Toro risque fort de remporter le prix du public.

On peut aussi constater que le film de zombies de Robin Aubert, intitulé Les affamés, génère un réel engouement. Les amateurs de films de genre torontois paraissent emballés par la proposition nouvelle et décalée du Québécois. Nous avons d’ailleurs eu la chance de voir le film cette semaine et avons beaucoup apprécié. Voyez notre critique sur notre site partenaire ici.

Reste à voir si un film aussi pointu saura trouver son public au Québec. Il faut dire qu’il y a énormément d’amateurs de sensations fortes chez nous. Les suspenses d’épouvante américains sont généralement très populaires dans nos salles, alors pourquoi une oeuvre d’horreur québécoise n’obtiendrait-elle pas le même écho? On l’espère parce que ce film mérite la considération des cinéphiles!

Marc-André Grondin, Monia Chokri, Brigitte Poupart et Micheline Lanctôt forment la distribution du long métrage.

Mentionnons que le réalisateur Robin Aubert a affirmé qu’il était particulièrement fier de ce film et qu’il s’agissait de l’une de ses meilleures productions cinématographiques jusqu’à présent.

Aucune date de sortie officielle n’a été dévoilée pour le moment.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.