Lâchés Lousses : On s’est surpris à rire

,

Il faut le dire : nous ne sommes pas de grands fans de l’humour « slapstick », et pourtant, Lâchés Lousses nous a fait rire!

L’hypnose comme divertissement est une idée avec laquelle nous avons bien du mal. Qu’on puisse guérir les dépendances ou certaines maladies avec cette technique, cela nous va. Mais qu’un hypnothérapeute utilise ses connaissances pour faire faire la chèvre à un spectateur sur scène, nous avons un peu plus de mal avec l’idée. Nous nous étions d’ailleurs penchés sur la question plus tôt cette année dans l’éditorial suivant.

Si Messmer hypnotise les invités sur scène, Charles Lafortune ensorcelle le public en studio et à la maison grâce à sa simplicité et son humour bon-enfant.

Malgré nos réserves quand à l’hypnose-divertissement, nous nous sommes surpris à rire en regardant cette nouvelle émission de variétés coanimée par Charles Lafortune et Messmer, intitulée Lâchés lousses. Avant toute chose, précisons que ce concept ne se prend pas au sérieux et ne prétend pas être davantage que ce qu’il est : un divertissement léger.

Lafortune anime cette nouvelle proposition de TVA avec la candeur et le charme qu’on lui connaît. Si Messmer hypnotise les invités sur scène, Charles Lafortune ensorcelle le public en studio et à la maison grâce à sa simplicité et son humour bon-enfant. Il se prête à tous les jeux loufoques proposés aux participants, même quand ceux-ci l’obligent à se mettre dans des situations moins confortables. Ses éclats de rire sont sincères, tout comme son respect pour les candidats. Il en devient l’étoile du jeu.

Évidemment, il y a eu dans ce premier épisode, diffusé mardi, des moments plus marquants que d’autres. On se rappellera notamment ce pauvre monsieur qui devait inlassablement mettre son visage dans la crème fouettée quand l’un ou l’autre des autres participants déclamait « terminé chef », donc très souvent. Son exaspération de se voir toujours couvert de dessert était plutôt désopilante.

Il faut dire que le fait que Messmer puisse réveiller les candidats après les différents jeux pour obtenir leurs impressions sur les évènements est un élément particulièrement intéressant de la version québécoise. Comme l’animateur l’avait mentionné en conférence de presse récemment, les participants au concept dans les autres pays n’étaient pas réveillés pendant l’émission.

Le fait qu’on nous présente également des commentaires des membres des familles des participants au cours de l’émission permet aux sceptiques d’être moins méfiants envers les pratiques de Messmer.

Finalement, Lâchés lousses est un concept différent, du pur divertissement qui saura certainement en dérider quelques-uns. Il suffit de s’abandonner complètement. Saurez-vous le faire?

Découvrez ici 11 choses que vous devez savoir sur la nouvelle émission de TVA.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.