Faits divers : Plus captivant que ça tu meurs!

,

La série sera diffusée à ICI Radio-Canada à compter du 11 septembre à 20 h.

La nouvelle proposition d’ICI Radio-Canada pourrait bien devenir un incontournable de la nouvelle saison télévisuelle pour les téléspectateurs avides de suspense policier. Avec ses personnages énigmatiques, son intrigue qui galvanise, son univers glauque et sa distribution en or, Faits divers s’impose d’emblée comme une réussite, à ne pas manquer.

Un petit village des Laurentides devient le théâtre de meurtres crapuleux. Une grange est brûlée, des cadavres jonchent le sol. La chef enquêteuse Constance Forest est dépêchée sur les lieux du crime, tout comme des membres de l’escouade des Crimes majeurs de Montréal. En périphérie, de petits criminels sans envergure et des ripoux magouillent. Les mensonges s’entrelacent et s’entrechoquent et tous semblent habités par des secrets embarrassants et des intentions malsaines. Comment trouver le ou les coupables et faire la lumière sur toute cette affaire?

Avec ses personnages énigmatiques, son intrigue qui galvanise, son univers glauque et sa distribution toute étoile, Faits divers s’impose d’emblée comme une réussite, à ne pas manquer.

Joanne Arseneau (Le Clan) signe ici un petit bijou de scénario, enlevant et truffé de répliques parfaites à l’humour noir délectable. Elle est accompagnée à la réalisation par Stéphane Lapointe qui sait magnifier le travail de ses acteurs en multipliant les plans rapprochés, les ralentis et les flous judicieux. Le résultat, qui nous avait déjà été décrit comme « à la Fargo », est absolument magnifique et plutôt inédit au Québec. Chaque épisode, qui démarre astucieusement par une prolepse, permet de voir en un clin d’oeil la finalité, ce qui augmente l’effet de suspense et aiguise l’acuité des téléspectateurs. La série démarre sur les chapeaux de roue et après les trois premiers épisodes, qui ont été fournis aux membres de la presse, il n’y a aucune baisse de régime à l’horizon. Un véritable coup de maître.

Évidemment, le résultat ne serait pas le même sans le talent des interprètes. Isabelle Blais, fidèle à elle-même, campe avec brio le personnage principal, une policière dont la placidité semble cacher un tempérament bouillant. Verra-t-on le volcan en éruption? Elle est accompagnée à l’écran par le caméléon Émile Proulx-Cloutier, toujours aussi crédible, le fabuleux Guy Nadon qui joue ici les alcooliques et Patrick Hivon qui maîtrise toutes les nuances du manipulateur. La palme revient toutefois à Fabien Cloutier, fabuleux dans le rôle du salaud de bas étage, qui se prendra progressivement dans les mailles de ses propres escroqueries. Le comédien peut visiblement tout faire et il le prouve une fois de plus ici. Les téléspectateurs ne pourront détourner leur regard de sa présence magnétique et voudront absolument connaître l’issue de ses mésaventures rocambolesques. David Boutin, Alexa-Jeanne Dubé, Fred-Éric Salvail, Maxime Mailloux, Mylène Mackay, Marie-Ève Beaulieu et Francis LaHaye complètent la distribution toute étoile.

On le savait déjà, mais cette série en est un autre exemple criant : on fait de l’extraordinaire télévision au Québec, l’une des meilleures au monde. Dans le cas de Faits divers, on peut définitivement affirmer que plus captivant que ça, tu meurs. Il ne faut tout simplement pas manquer ça!

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.