Keith Urban : Un artiste unique qu’on ne se lassera jamais de voir en spectacle

,

Les quelques milliers de personnes rassemblées au Centre Vidéotron en ce dimanche soir ont eu droit à un spectacle qu’ils ne sont pas prêts d’oublier.

Le passage de Keith Urban au Festival d’été en 2015 avait été un moment mémorable. Sa générosité incomparable et son talent indéniable avaient charmé les habitants de la ville de Québec. Le coup de foudre était visiblement réciproque puisque le chanteur a mentionné sa visite sur les plaines il y a deux ans à plusieurs reprises lors de son plus récent passage au Centre Vidéotron, dans le cadre de sa tournée Ripcord. « Nous ne savions pas à quoi nous attendre et nous avons eu un plaisir fou », a-t-il mentionné dimanche.

Encore une fois, les fans de musique country ont eu droit à un spectacle sans faute. Rares sont les artistes aussi généreux que Keith Urban sur scène. Le chanteur et guitariste australien pose des gestes concrets afin de remercier son public. Il en touche des mains dans les premières rangées! En ce soir du 13 août, il a aussi fait monter deux jeunes femmes sur la scène, a répondu aux messages de certains fans ayant pris le temps de fabriquer des pancartes puis s’est déplacé dans les allées du Centre Vidéotron afin d’aller à la rencontre de son public. L’artiste s’est même arrêté au beau milieu de la section 102 pour interpréter une chanson entre les bancs, sous le regard ébaubi des détenteurs de billets à cet endroit. Après coup, il a remis sa guitare autographiée à une petite fille! Comment ne pas tomber sous le charme de cet homme?

« In life, you can end up here [section 112] to the front row like that. »
– Keith Urban

Il a fait hurler la foule de tous les coins de l’amphithéâtre, du parterre au gradin. Bien que certaines sections avaient été fermées, on aurait pu croire que le Centre Vidéotron était plein à craquer tellement l’ambiance était survoltée. L’époux de Nicole Kidman a aussi laissé de la place à ses musiciens qui ont tous eu l’occasion de chanter un extrait de ses chansons à ses côtés.

Le Beauceron Robby Johnson avait été invité par l’équipe d’Urban à faire un duo avec le chanteur australien. Évidemment, Johnson s’est empressé d’accepter l’invitation. Bien qu’il ait oublié quelques paroles sur la scène du Centre Vidéotron dimanche, son plaisir de collaborer avec l’interprète de « Raise ‘Em Up » était évident et leur complicité nous a vite fait oublier ce malencontreux trou de mémoire.

Keith Urban, ce guitariste hors pair, a interprété plusieurs pièces issues de son plus récent album Ripcord, dont les excellentes « The Fighter », « Wasted Time » et « Blue Ain’t Your Color » ainsi que plusieurs tirées de ses dix opus précédents. Nos préférées, « Cop Car » et « Little Bit of Everything », faisaient aussi parties du lot. Lors du rappel, Urban a offert un vibrant hommage au chanteur country Glen Campbell, décédé le 8 août dernier. Ce dernier a été une inspiration pour Keith Urban, qui écoutait sa musique alors qu’il n’était âgé que de six ans.

Keith Urban est un artiste incroyable qu’on ne se lassera jamais de voir en spectacle.

Première partie

Ce sont les membres du groupe canadien James Barker Band qui ont assuré la première partie du spectacle. Ces quatre jeunes hommes possèdent un talent renversant et il ne faudrait pas se surprendre de les voir monter rapidement au rang de superstars. En plus d’offrir certaines reprises délicieuses, dont un extrait savoureux d’une pièce d’Eminem, James Barker et son groupe ont notamment interprété leur pièce la plus populaire en ce moment, « Chills ».

Voici les pièces interprétées par Keith Urban au Centre Vidéotron le 13 août 2017 :

  1. Gone Tomorrow (Here Today)
  2. Long Hot Summer
  3. Break On Me
  4. Somewhere in My Car
  5. Good Thing
  6. Blue Ain’t Your Color
  7. Put You in a Song
  8. Where the Blacktop Ends
  9. Little Bit of Everything
  10. We Were Us
  11. You Gonna Fly
  12. You Look Good in My Shirt
  13. The Fighter
  14. Cop Car
  15. Somebody Like You
  16. John Cougar, John Deere, John 3:16
  17. Wasted Time

Rappel

  1. But for the Grace of God
  2. Raise ‘Em Up
Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net