Juste pour rire change la formule de ses galas pour 2018

,

Les mauvaises critiques auraient-elles influencé l’organisation à revoir le concept?

Les galas de l’édition 2017 du Festival Juste pour rire ont été particulièrement écorchés par les journalistes. Nous n’avons vu que le gala hommage à Michel Côté (notre critique et nos photos ici), mais nous avons lu bien des textes corrosifs sur les autres présentations.

Lors de la conférence de presse portant sur le bilan de la 35e édition du Festival Juste pour rire lundi matin, Gilbert Rozon, fondateur de l’évènement, a laissé entendre que les galas n’auront plus la même forme dès 2018. Chaque gala aura son propre directeur artistique, avec sa vision et sa couleur.

Rozon a aussi mentionné que les critiques n’ont pas influencé cette décision : « c’était décidé avant », a-t-il clamé, selon ce que rapporte le Huffington Post. Il mentionne quand même qu’il n’a aucune rancoeur envers les journalistes qui ont descendu en flammes ses productions. « En général, je suis plus dur que les critiques! Mes équipes le savent. Demandez-leur en privé, sous le couvert de l’anonymat, et ils vont tous vous dire que Gilbert est tough, qu’il n’est jamais content. »

Le Gala Hommage restera, pour sa part, inchangé. « Ce serait bien plus simple pour nous de faire 15 minutes dans un Gala ordinaire que de faire un Gala entier. C’est de l’ouvrage, c’est trois mois de travail. Mais je pense qu’un artiste qui a consacré sa vie à partager du bonheur a droit à un cadeau de la part de ses pairs », a expliqué Rozon en entrevue avec le Huffington Post.

Rappelons que le thème principal des galas de cette année était l’ADN de l’humour et que ceux-ci étaient divisés en six catégories, soit les sketchs, les raconteurs, le stand-up, l’humour absurde, l’humour engagé et les personnages. Phillippe Laprise, Léane Labrèche-Dor, Virginie Fortin, Antoine Vézina, Patrick Groulx, Réal Béland, Laurent Paquin, Jean-Luc Lemoine, Rachid Badouri et Éric Antoine ont animé, en groupe ou en solo, les différentes soirées.

Rappelons que les organisateurs du Festival Juste pour rire ont aussi été pris dans une controverse plus tôt cette année alors qu’ils ont voulu consacrer un gala aux femmes en humour.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.