Grande manifestation d’amour pour Les Cowboys Fringants au FEQ 2017

,
feq2017
Festival d'été de Québec 2017

Groupe mythique québécois, Les Cowboys Fringants ont proposé un moment festif et rassembleur aux festivaliers.

Comme à leur habitude, Les Cowboys Fringants ont amorcé le spectacle sur les chapeaux de roues. Karl Tremblay, Jean-François Pauzé, Marie-Annick Lépine et Jérôme Dupras sont entrés en scène avec la détermination de faire bouger les Plaines. Dès la deuxième chanson, « La manifestation », des clowns sont apparus sur scène. Au cours de la soirée, il y a eu des cracheurs de feu, des jets d’eau, des jongleurs, des confettis et des animaux en ballons! Festif dites-vous?

L’énergie et le niveau de décibel déployés sur scène mardi soir étaient tels qu’on s’imagine que même Louis Hébert, à qui le groupe a dédié l’une de ses chansons, a entendu leurs vociférations jusque dans la tombe!

La formation, qui célèbre ses 20 ans d’existence cette année et qui n’avait pas mis les pieds sur la scène du Festival d’été de Québec depuis plusieurs années, a proposé des titres issus de ses nombreux albums studio. La foule nombreuse était des plus réceptives à toutes les propositions que leur soumettaient les fringants Cowboys. Elle dansait et brandissait son poing dans les airs pour appuyer les propos politiques de la formation. Mentionnons que le groupe était accompagné sur scène par plusieurs musiciens. Autant les cuivres que les percussions étaient à l’honneur.

Leur interprétation impétueuse de « Marine marchande » avec Frannie Holder (la voix féminine qu’on peut entendre sur l’album) était décoiffante. Impossible de rester immobile lors de ce segment déchaîné. C’était un moment incroyable; l’un des plus mémorables de la soirée. Et que dire de ce bain de foule qu’a pris le bassiste Jérôme Dupras en bobette rose (voyez la photo de son body surfing à la fin de la galerie au bas de l’article) et de cette énergique interprétation de la pièce « Heavy metal » avec la participation du guitariste de Voivod lors du rappel.

L’énergie et le niveau de décibel déployés sur scène mardi soir étaient tels qu’on s’imagine que même Louis Hébert, à qui le groupe a dédié l’une de ses chansons, a entendu leurs vociférations jusque dans la tombe!

Le spectacle s’est terminé à 23 h 25 (c’est très rare que les spectacles sur les Plaines dépassent le couvre-feu de 23 h) dans l’hystérie la plus totale sur le rythme de la populaire « Tant qu’on aura de l’amour » avec des gens du public qui ont été invités à rejoindre les Cowboys sur scène. Une réussite sur tous les plans pour Les Cowboys Fringants!

Mentionnons que le groupe québécois Les Goules a proposé le premier des trois spectacles de la soirée. Les cinq membres de la formation ont transporté les spectateurs (alias les « piranhas capitalistes lubriques ») dans un freak show rock déjanté de 45 minutes avec leurs déguisements dépareillés et leurs discours anarchistes. Lisa Leblanc a ensuite rocké la scène des Plaines d’Abraham comme s’il n’y avait pas de lendemain. Notre critique de sa prestation ici.

Voici les chansons interprétées par Les Cowboys Fringants lors de leur prestation du 11 juillet sur les Plaines d’Abraham dans le cadre du Festival d’été de Québec 2017 :

  1. Bye Bye Lou
  2. La manifestation
  3. La reine
  4. 8 secondes
  5. Octobre
  6. Droit devant
  7. La cave
  8. En berne
  9. Plus rien
  10. Louis-Hébert!
  11. Paris-Montréal
  12. Ti-cul
  13. La dévisse
  14. Marine marchande
  15. Joyeux Calvaire
  16. Awikatchikaën
  17. Les étoiles filantes

RAPPEL

  1. Le shack à Hector
  2. Heavy metal (avec le guitariste de Voivod)
  3. Toune d’automne
  4. Tant qu’on aura de l’amour
feq2017
Festival d'été de Québec 2017
Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.