Jonathan Roy vit un rêve en faisant la 1re partie des Backstreet Boys au FEQ

,
feq2017
Festival d'été de Québec 2017

Nous nous sommes entretenus avec le sympathique artiste, juste avant sa soirée spéciale sur les Plaines d’Abraham en ouverture des Backstreet Boys.

Ce sera une énorme soirée ce dimanche pour Jonathan, qui a récemment fait parler de lui avec son vidéoclip osé et intense de la chanson « Good Things », alors qu’il fera la première partie d’un groupe qu’il admire depuis sa tendre enfance.

« Je suis un fan fini des Backstreet Boys. Le premier album que j’ai acheté en était un des BackStreet Boys. Tous nos partys de Noël, on avait un spectacle. Mon petit frère et ma petite soeur, je leur faisais faire des chorégraphies. On faisait 3-4 chansons des Backstreet Boys, ça coûtait 10 $ pour entrer dans le garage. J’avais la coupe de cheveux de Nick Carter », indique l’artiste, amusé.

Jouer sur les Plaines c’est évidemment un moment inoubliable, particulièrement pour les artistes québécois. Jonathan Roy ne fait pas exception à la règle, lui qui a habité à Québec pendant plusieurs années : « Tu es un artiste québécois, ton rêve c’est de jouer sur les plaines. C’est incroyable le nombre de personnes qui viennent sur les plaines, c’est une place très prestigieuse. C’est un privilège de pouvoir partager cette scène avec les Backstreet Boys, mais juste d’être sur cette scène-là aussi. »

Le chanteur présentera ce soir l’ensemble de son album « Mr. Optimist Blues » de même qu’une reprise d’Alex Nevksy et plusieurs autres surprises.

Quant à sa carrière, Jonathan Roy lancera bientôt aux États-Unis une version remaniée de sa chanson « Freeze Time » parue sur son plus récent album, avec le label Atlantic Recors. Toujours sous l’aile de Corey Hart, l’artiste espère ainsi percer le marché américain et rêve d’un succès international « à la Ed Sheeran ».

« Ça a tout changé ma vie d’avoir quelqu’un comme Corey. C’est sûr que mon nom aide, mais c’est plus que ça. On a travaillé beaucoup sur mon style de musique, quel genre d’artiste je veux être sur scène, travailler ma voix, ce qui sonne bien, ce qui sonne moins bien, les paroles de musique. Je suis quelqu’un qui veut vraiment s’améliorer et Corey me pousse vraiment à m’améliorer. Corey m’a construit en quelque sorte », précise-t-il à propos de son mentor.

Parions qu’on n’a pas fini d’entendre parler de cet artiste sympathique et franchement charismatique dont la carrière est en plein essor actuellement. Nous lui souhaitons!

Si vous voulez voir Jonathan Roy en spectacle, il sera de retour à Québec, à l’Impérial Bell dans le cadre des Nuits FEQ, le 18 novembre prochain. C’est un rendez-vous!

feq2017
Festival d'été de Québec 2017
Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.