Jean-François Breau envoie promener Nathalie Petrowski en chanson

,

Jean-François Breau a eu une douce revanche après avoir été fortement écorché des années plus tôt.

La semaine dernière aux Échangistes, le collaborateur Jean-François Breau est revenu sur une critique assassine qu’il avait eue plusieurs années plus tôt de la journaliste Nathalie Petrowski.

Les deux personnalités sont maintenant assises à la même table pour Les Échangistes et il était clair que ce litige entre les deux reviendrait sur la table éventuellement.

Dans sa critique intitulée « Des chums et des disques », Nathalie Petrowski écrivait notamment : « Projetés en dehors du cercle de leurs chums, ils ressemblent aujourd’hui à des stations spatiales perdues en orbite ou à une poignée de spermatozoïdes bloqués à la porte d’un ovule frigide ».

La journaliste évoquait ici la possibilité qu’on n’entende plus jamais parler de Jean-François Breau et que sa musique était populaire seulement auprès de « ses chums ».

Jean-François, dont la carrière est toujours aussi florissante après toutes ces années, n’avait pas dit son dernier mot. C’est ainsi qu’il a offert aux téléspectateurs des Échangistes un moment délicieux ce mercredi en répliquant en chanson à Petrowski.

Cinglant et drôle à souhait, le texte de la chanson intitulée « Mon ovule » vaut le détour :

« Chère Nathalie Petrowski
À mes débuts, comme chanteur
J’étais petit cul et j’avais peur
Toi, sans pitié, tu m’as condamné
Mais le temps a passé

Pis j’ai fini par m’en criss.. oublier
Mon ovule je l’ai enfin trouvé
Il était dedans Marie-Ève Janvier
Depuis le succès nous a collés
Des disques on en vend une chiée
Faque ta gomme, ben tu peux la ravaler »

Pour voir ce moment croustillant en vidéo, cliquez sur l’image ci-dessous :

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net