Dominic Paquet vise dans le mille avec son Gala ComédiHa 2017

,

Le comique a conquis le public avec un gala fort réussi ce jeudi soir au Grand Théâtre de Québec.

Débutons avec une confidence : j’ai un petit faible pour l’humoriste Dominic Paquet. Pour moi, il n’y en a pas d’autres comme lui dans le milieu de l’humour québécois et c’est pour cela que je l’apprécie autant. J’étais donc ravie de le retrouver à la barre d’un Gala ComédiHa ce jeudi et sa prestation s’est avérée plus qu’à la hauteur. Fidèle à ses habitudes, le comique a livré ses observations sur les travers de la société avec beaucoup de couleurs dans son numéro d’ouverture, ce qui n’a pas manqué de faire rire le public en liesse. Il fallait le voir imiter un Chinois qui téléphone au 911 : rires assurés!

En première partie, il a fait appel à plusieurs gros noms pour venir animer la foule. Après une entrée en matière sympathique de Seb Ouellet, Cathy Gauthier a livré, à un rythme improbable, un numéro sur son désir d’être mère. L’arrivée impromptue de Sylvie Tourigny avec son personnage licencieux de Carole n’a fait qu’ajouter au bonheur.

tourigny_gauthier_comediha

Mario Jean a ensuite parlé du jeu de la séduction avec aplomb et Jean-Michel Anctil a proposé un nouveau monologue sur la fierté qui était fort bien ficelé et qui a soulevé le public. Enfin, un sketch sur la vasectomie, dans lequel on pouvait voir Peter Macleod, Marie-Lyne Joncas, Antoine Vézina et Jean-Claude Gélinas, a aussi fait mouche. En somme, un excellent début.

En seconde partie, Dominic Paquet était de retour pour nous faire rire, en ciblant notamment les amateurs de café. Impossible de rester placide devant ce segment complètement hilarant où la redondance jouait pour beaucoup. Avec son humour aussi étrange qu’absurde, Jean-Thomas Jobin en a déboussolé quelques-uns avec un duo avec un petit squelette en prison qui fait rrrraaaa. Pas nécessairement accessible à tous.

Le meilleur numéro de la soirée revient à Phil Roy qui, armé de sa guitare, est venu parler de ses débuts dans un groupe punk-rock alors qu’il était au secondaire. Gamin à souhait, l’artiste a semé l’hilarité avec ses chansons adolescentes et a reçu une ovation méritée. Dominic et Martin sont venus pester avec raison contre le camping (on haït tellement ça le camping!) avant de céder le crachoir à Stéphane Fallu – qui arbore maintenant la moustache – pour un segment très rigolo sur la consommation. Le Français Yacine Belhousse a fait belle figure dans un numéro musical qui mariait un crash d’avion et une rencontre amoureuse. Enfin, une saynète finale sur les Filles du Roy a partiellement atteint sa cible.

Au final, on peut dire que Dominic Paquet a réussi à faire briller ses invités et offrir une soirée franchement réussie au public qui a quitté l’enceinte avec un sourire durable au visage. Mission accomplie donc!

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net