Patrice L’Écuyer casse la baraque avec son Gala ComediHa!

,

Le populaire animateur a plus que livré la marchandise avec des invités toute étoile et un gala sans temps mort.

Monter un gala d’humour peut être une entreprise hasardeuse et le résultat s’avère souvent inégal pour les spectateurs qui n’ont évidemment pas tous les mêmes goûts. Ce ne fut pas le cas ce samedi soir au Grand Théâtre de Québec où le populaire Patrice L’Écuyer a réalisé un sans fautes avec un gala cynique, original et franchement hilarant. Impossible de sortir de là sans un sourire fendu jusqu’aux oreilles tant les moments mémorables se sont additionnés pendant une soirée chargée à bloc.

Il faut dire que Patrice L’Écuyer n’avait pas embauché les moins doués pour l’accompagner dans son aventure. Pour son introduction, il a fait appel à l’iconique groupe rap Dubmatique, qui n’avait pas foulé les planches depuis 8 ans. Voir Patrice L’Écuyer rapper s’est avéré un moment parfaitement délicieux. Puis, l’animateur des Squelettes dans le placard a demandé l’aide de son coup de coeur de l’an dernier (et le nôtre aussi), Didier Lambert, qui a encore une fois fait hurler de rire une salle prise au dépourvu par son style d’humour. À la fois grivois et irrévérencieux, le nouveau papa a raconté l’accouchement récent de sa conjointe dans un numéro parfait. Je vais le dire, cet homme doit nous proposer au plus vite son premier one-man-show et je serai plus qu’heureuse d’y assister.

didierlambert

Il était suivi par l’unique Dominic Paquet qui a aussi alimenté les rires avec un monologue plutôt physique et absurde sur les mécanismes de défense des animaux. Un moment fort de la soirée. Véronique Claveau, qu’on a pu voir dans les derniers Bye Bye, est montée sur scène en solo pour la première fois. Ronde à souhait, à quelques semaines de son accouchement, et franchement radieuse, la comédienne et chanteuse a livré ses excellentes imitations de Marina Orsini, Coeur de pirate, Mariana Mazza, Anne Dorval – ma préférée – avant de conclure avec son épatante caricature de Céline Dion qui lui a valu une ovation méritée. Il fallait voir son visage réjoui après sa prestation; du bonbon! Elle n’a pu s’empêcher de sauter dans les bras de Patrice L’Écuyer en revenant sur scène, laissant du coup une image attendrissante aux spectateurs conquis.

veroniqueclaveay

Michel Barrette est venu souligner ses 34 ans de carrière sur scène avec un numéro sur la soixantaine. En dépit d’un problème avec son micro qu’il a récupéré avec aisance, le conteur a semé l’hilarité, comme c’est habituellement son cas. Seul petit bémol, le sketch qui suivait et qui mettait en scène un clown, qui a partiellement raté sa cible.

En deuxième partie, la comédienne Anne-Élisabeth Bossé, vedette de la série Les Simone, a fait ses débuts sur une scène humoristique en donnant la réplique à Patrice L’Écuyer dans un échange « jeunesse contre vieillesse » bien rodé. La jeune femme excelle visiblement dans tout! Elle était suivie de la recrue Maude Landry, qui a surpris avec un numéro un peu fourre-tout, mais très réussi. Le favori des gens de la Vieille-Capitale, P-A Méthot, a reçu une ovation dès son entrée sur scène. Celle-ci a visiblement été la bougie d’allumage d’un excellent monologue portant sur Facebook et sur quelques expressions convenues qui ont été déboulonnées.

« Si tu veux trouver une aiguille dans une botte de foin, crisse le feu dans la botte de foin. » – P-A Méthot

La star montante de l’humour, Fabien Cloutier, a livré à mon sens le meilleur segment du spectacle en parlant météo et des personnes qui ne comprennent pas les codes de la société. L’humour décalé et intelligent de Cloutier a percuté la salle de plein fouet et l’hilarité était incontournable. Jean-François Mercier, toujours aussi baveux, est venu se remémorer l’achat de sa maison avec son ex-conjointe, avant que Patrice L’Écuyer revienne avec une conclusion surprenante. En effet, l’animateur s’est fait l’allier des artistes féminines québécoises qui se font inonder de photos d’organes génitaux masculins sur les réseaux sociaux et décriant la situation absurde. Les gens dans la salle auront eu droit à une présentation, aussi navrante que drôle, d’une mosaïque de toutes les photos récoltées par Patrice auprès de ses consoeurs de métier. Vrai, mais pourtant impensable!

« Ma boîte de courriels est une pépinière à pénis. » – Patrice L’Écuyer

Au final, on ne peut nier que les spectateurs présents dans la salle ce samedi soir en ont eu pour leur argent. L’Écuyer et sa gang se sont relevé les manches pour offrir un gala quasi parfait, sans trop d’artifices et sans fausse note. De l’humour comme on l’aime : drôle, drôle, drôle…

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net