Olivier Primeau et sa série Beachclub dans l’eau chaude?

,

Difficile de prédire la suite pour la série Beachclub

Au début mai, nous apprenions de la plume de Hugo Dumas de La Presse que l’homme d’affaires Olivier Primeau, propriétaire du populaire Beachclub de Pointe-Calumet, avait décidé de changer de diffuseur pour sa série Beachclub, laissant du coup V Télé en plan.

C’est en effet du côté de Québécor et du Groupe TVA que Primeau s’est tourné pour produire et diffuser la populaire série. Depuis, pas de nouvelle de ce côté.

Nos sources bien informées nous indiquent que l’avenir serait plus qu’incertain pour ce projet télé du côté de Québécor, puisque le contrat signé entre Olivier Primeau et V Télé l’empêcherait de faire quelque projet de télévision que ce soit sur un autre réseau pour encore deux ans. De même, on nous apprend que celui-ci aurait déjà reçu quelques mises en demeure de la part de V. Rien ne va plus, donc, entre Olivier Primeau et son ancien diffuseur.

Il est vrai que le propriétaire du Beachclub a laissé tomber V à quelques semaines du début du tournage, créant du coup un trou dans la grille horaire déjà organisée de MusiquePlus. On nous indique que les horaires de tournage étaient déjà prévus, les équipes techniques déjà réservées et les « scénarios » couchés sur papier.

Voilà une situation qui nous rappelle vaguement celle de l’émission La Guerre des clans à laquelle V a réservé un triste sort cette saison.

On nous souffle à l’oreille que c’est la promotion de spectacles avec Québécor et Vidéotron qui aurait attiré Primeau de ce côté.

Nos espions nous indiquent qu’il pourrait difficilement y avoir un retour en arrière pour Olivier Primeau. V et MusiquePlus ont déjà planifié une nouvelle émission qui risque de faire beaucoup de vagues. On n’en sait malheureusement pas plus à ce sujet encore. C’est donc un dossier à suivre…

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net