Vincent Vallières à l’Impérial Bell : La scène dans le sang

,

Le chanteur offrait ce vendredi soir à l’Impérial de Québec les fruits de 20 ans de carrière.

Il faut voir Vincent Vallières sur scène au moins une fois dans sa vie pour comprendre que l’artiste a cela dans le sang… Complètement. Il possède et occupe la scène comme pas un, livre un spectacle rock impeccable et converse avec le public comme s’il était dans son salon avec un bon ami. Ça coule de source quoi!

Ce vendredi soir pluvieux à Québec n’a pas fait exception. En dépit d’une salle qu’on aurait préférée mieux garnie, Vincent Vallières a livré une performance exemplaire, de mèche avec la foule évidemment conquise d’avance. Pas de quoi se casser la tête, au contraire; on attendait son retour depuis un petit bout de temps.

Il a lancé le bal avec une favorite du public, « Manu », suivie de « Loin » et de la nouvelle « Bad Luck » qui tourne en boucle dans les radios du Québec en ce moment. Fidèle à ses habitudes et suivant son talent naturel de conteur, Vallières a ponctué la soirée de différentes anecdotes savoureuses, dont l’une d’elles portait sur l’un de ses premiers coups de coeur musicaux, Samantha Fox. Du bonbon!

Plus loin, il a posé sa guitare et, dans une mise en scène inspirée des enseignements du grand Gilles Vigneault, a offert un segment d’une grande douceur avec les magnifiques titres « Loin dans le bleu » et « Le repère tranquille ». Moment de grâce pendant lequel la chimie était évidente avec ses complices sur scène. Cela avant de revenir en force avec « Stone » et « Café Lézard ». Puis, les amis sur scène ont dansé comme des cons, pour notre plus grand bonheur, avant de prendre un petite pause méritée.

C’est sans temps mort que la seconde partie du spectacle a été menée, livrant son lot de succès et de tubes rock dont « Entre partout et nulle part », « Avec toi », « En attendant le soleil » et plus. Impossible de résister à l’envie de taper du pied, de se déhancher ou de fredonner avec le chanteur des pièces qui se sont taillé une place de choix dans notre mémoire, comme l’unique « Lili » ou la nouvelle « À hauteur d’homme », aussi splendide qu’importante.

Au rappel, Vincent a répondu aux attentes des adeptes avec « Tom », « Le monde tourne fort » et « Le bord de l’eau ». Évidemment, difficile de boucler la soirée sans toucher à l’immuable « On va s’aimer encore », un passage obligé avec la foule complice transformée pour l’occasion en une grande chorale. Que du beau et du bon donc pour ce spectacle de Vincent Vallières, mené tambour et coeur battants, que nous vous conseillons sans ambages.

Voici la liste des pièces interprétées ce soir :

  • Manu
  • Loin
  • Bad Luck
  • Le temps est long
  • Au matin du lendemain
  • Loin dans le bleu
  • Le repère tranquille
  • Stone
  • Café Lézard
  • On danse comme des cons
  • Pays du Nord
  • Entre partout et nulle part
  • Avec toi
  • De bord en bord
  • En attendant le soleil
  • Ok On part
  • Lili
  • L’amour c’est pas pour les peureux
  • Le temps passe
  • À hauteur d’homme
  • Tom
  • Le monde tourne fort
  • Le bord de l’eau
  • On va s’aimer encore
Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.