Magalie Lépine-Blondeau écrit aux adeptes de District 31 après la finale

,

La populaire comédienne, qui a pris le Québec par le coeur, a écrit une missive très touchante.

L’interprète de Nadine Legrand dans District 31 doit savoir que le public de la populaire série a le coeur en miettes après une finale de saison bouleversante et énigmatique.

C’est ainsi qu’elle a pris la plume pour écrire une lettre qui vient d’être partagée sur le page Facebook de l’émission, dans laquelle elle remercie son fidèle public.

Il est vrai que cette missive a toutes les apparences d’une lettre d’adieu pour son personnage, alors que l’avenir de Nadine Legrand demeure incertain, mais permettez-nous d’espérer encore.

Voici donc ce que la magnifique Magalie Lépine-Blondeau avait à vous dire :

« Bonsoir à vous tous,
depuis la fin du tournage de District 31, j’ai troqué mon badge de lieutenant pour mon passeport bien garni, et le 3e sous-sol de Radio-Canada pour l’Europe.

J’avais, je crois, besoin de ce sevrage. Cette année, j’ai partagé mon quotidien avec Nadine Legrand et les membres de grand talent de cette équipe de tournage qui, devant comme derrière la caméra, de l’écriture à la post-production, ont contribué à donner le ton et à créer l’âme de ce District.

C’est une chance inestimable que celle d’avoir trouvé chez vous écho si grand. Merci pour l’écoute assidue et pour la place inespérée que vous nous avez accordée dans le tourbillon de vos vies.

Ce fut un privilège immense pour moi que d’incarner une femme aussi nuancée qu’imparfaite, une femme de tête, à l’intelligence vive et au coeur parfois chancelant. Elle m’a fait vivre aussi, de grands émois, dans sa quête de vérité et de justice, comme dans ses moments d’égarements, dans sa droiture et sa froideur comme dans ses épanchements. 

Merci de l’avoir ainsi adoptée.

Magalie Lépine-Blondeau alias Nadine Legrand »

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.