Le siège : une nouvelle série avec Alexandre Goyette et Gilles Renaud

,

La série tournée en Acadie sera présentée sur les ondes de Radio-Canada.

Après l’excellente série Feux où il a brillé sans compromis, nous étions impatients de retrouver le comédien Alexandre Goyette dans un nouveau rôle d’importance au petit écran. Il semblerait bien que cela arrive plus tôt que tard, puisqu’on annonce aujourd’hui sa participation dans une nouvelle série dramatique de Radio-Canada intitulée Le siège.

Dans ce projet, Alexandre Goyette donnera la réplique à des comédiens de l’Acadie et du Québec, dont Denise Bouchard, Gilles Renaud, Lou Poirier, Marc Lamontagne, Marie-Ginette Guay, Guy Frenette, Diane Losier, Raphaël Butler, Matthew Wilson et Christian Essiambre.

Le siège, tournée en Acadie ce printemps, est une coproduction de Phare-Est Média, qui est à l’origine de Belle-Baie et de Le Clan, et Attraction Images (Fatale-Station, Les Parent, Belle-Baie). La série comprendra six épisodes qui s’articuleront autour des conséquences du démantèlement d’une usine qui était un pilier de l’économie régionale. Elle sera diffusée en 2017-2018 sur ICI Radio-Canada Télé.

Le réalisateur Jim Donovan, qui était à la barre de la série Le Clan, mène le projet d’après un scénario du jeune auteur Pierre Marc Drouin avec le concours de Renée Blanchar (Belle-Baie) et Johanne Larue comme conseillères à la scénarisation.

L’histoire se présente comme suit : La petite ville mono-industrielle de Cole Creek est en état de choc. L’usine de thermoformage ferme ses portes, entraînant la perte de 1 000 emplois et la possible disparition de la ville. La Canadian Smiths-Thompson, qui possède l’usine, demande même aux employés un mois de travail supplémentaire pour démonter et déménager leur équipement vers leur nouvelle usine de Saskatoon.

Menés par le passif Mario Cormier (Gilles Renaud), président du syndicat, les employés entreprennent alors une journée de protestation symbolique malgré la résignation ambiante. Personne ne s’attend vraiment à de réelles avancées. Du moins, jusqu’à ce que la bande de l’intempestif Alexis Godin (Alexandre Goyette) profite de la manifestation pour pénétrer dans les bureaux des dirigeants avec un sac rempli d’armes. Ce qui devait n’être qu’une manifestation sans histoire se transforme ainsi en une intense prise d’otages. Au lieu de laisser la police s’occuper de Godin, Mario décide de rester, lui aussi, à l’usine pour tenter de dénouer le siège. Dès lors, une lutte de pouvoir s’opère entre Godin et Mario. Cette confrontation fera éclater au grand jour la véritable nature des deux hommes… Pendant ce temps, au-delà des murs de l’usine, Chantal Trempe (Denise Bouchard), négociatrice en chef pour la police nationale, a la difficile mission d’obtenir un dénouement pacifique.

Prometteur? On pense que oui!

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.