Découvrez toutes les nominations du Gala Québec Cinéma 2017

,

Québec Cinéma dévoilait aujourd’hui les finalistes de l’édition 2017 du Gala Québec Cinéma.

Cette année, l’événement aura lieu sous le signe du renouveau.

L’ajout de six nouvelles catégories au Gala a conduit à la création d’un deuxième événement, le Gala des artisans Québec Cinéma. C’est lors de cette soirée animée par Léane Labrèche-Dor et Pier-Luc Funk que seront remis les tout premiers Prix Iris. L’événement mettra sous les projecteurs les finalistes de 14 catégories et sera présenté en direct sur ICI ARTV le jeudi 1er juin à 19 h 30.

Le dimanche de la même semaine, le 4 juin, ce sera au tour du Gala Québec Cinéma de célébrer notre cinéma. Guylaine Tremblay et Édith Cochrane seront à la barre de cette grande fête dès 20 h, où 12 prix seront remis. Le Gala sera précédé d’un Tapis rouge sur lequel Herby Moreau et Anne-Marie Withenshaw s’entretiendront avec les cinéastes et les vedettes du grand écran dès 19 h 30. Les deux événements seront diffusés en direct sur ICI Radio-Canada Télé.

Voici toutes les nominations du Gala Québec Cinéma 2017 :

Meilleur film

  • Avant les rues
  • Ceux qui font les révolutions à moitié n’ont fait que se creuser un tombeau
  • Juste la fin du monde
  • Two Lovers and a Bear
  • Les mauvaises herbes

Meilleure réalisation

  • Louis Bélanger, Les mauvaises herbes
  • Bachir Bensaddek, Montréal la blanche
  • Xavier Dolan, Juste la fin de monde
  • Chloé Leriche, Avant les rues
  • Kim Nguyen, Two Lovers and a Bear

Meilleur scénario

  • Kim Nguyen, Two Lovers and a Bear
  • Chloé Leriche, Avant les rues
  • Bachir Bensaddek, Montréal la blanche
  • André Forcier et Linda Pinet, Embrasse-moi comme tu m’aimes
  • Louis Bélanger et Alexis Martin, Les mauvaises herbes

Meilleure interprétation – Premier rôle féminin

  • Emmanuelle Lussier-Martinez, Ceux qui font les révolutions à moitié n’ont fait que se creuser un tombeau
  • Tatiana Maslany, Two Lovers and a Bear
  • Mylène Mackay, Nelly
  • Karina Aktouf, Montréal la blanche
  • Nathalie Baye, Juste la fin du monde

Meilleure interprétation – Premier rôle masculin

  • Antoine Olivier Pilon, 1:54
  • Gabriel Arcand, Le fils de Jean
  • Dane Dehaan, Two Lovers and a Bear
  • Émile Schneider, Là où Atilla passe
  • Gaspard Ulliel, Juste la fin du monde

Meilleure interprétation – Second rôle féminin

  • Céline Bonnier, Embrasse-moi comme tu m’aimes
  • Marion Cotillard, Juste la fin du monde
  • Emmanuelle Lussier-Martinez, Les mauvaises herbes
  • Léa Seydoux, Juste la fin du monde
  • Cynthia Wu-Maheux, L’origine des espèces

Meilleure interprétation – Second rôle masculin

  • Guillaume Cyr, La nouvelle vie de Paul Sneijder
  • Martin Dubreuil, Maudite poutine
  • Tony Nardi, Embrasse-moi comme tu m’aimes
  • Luc Picard, Les mauvaises herbes
  • Simon Pigeon, Prank

Révélation de l’année

  • Rykko Bellemare, Avant les rues
  • Étienne Galloy, Prank
  • Whitney Lafleur, Écartée
  • Sasha Migliarese, Mon ami Dino
  • Kakki Peter, Two Lovers and a Bear

Meilleure distribution des rôles

  • Lucie Robitaille (Casting Lucie Robitaille) | Heidi Levitt, Two Lovers and a Bear
  • Emanuelle Beaugrand-Champagne | Nathalie Boutrie (Casting NB), Les mauvaises herbes
  • Xavier Dolan (Sons of Manual), Juste la fin du monde

Meilleure direction artistique

  • Jean Babin, Chasse-galerie : la légende
  • Éric Barbeau, Ceux qui font les révolutions à moitié n’ont fait que se creuser un tombeau
  • Patrice Bengle, Embrasse-moi comme tu m’aimes
  • Dominique Desrochers, Nitro Rush
  • David Brisbin, Isabelle Guay, Jean-Pierre Paquet, Race

Meilleure direction de la photographie

  • Glauco Bermudez, Avant les rues
  • Nicolas Bolduc, Two Lovers and a Bear
  • Josée Deshaies, Nelly
  • Tobie Marier Robitaille, Nitro Rush
  • André Turpin, Juste la fin du monde

Meilleur son

  • Pierre-Jules Audet, Luc Boudrias, Claude La Haye, Race
  • Claude Beaugrand, Bernard Gariépy Strobl, Claude La Haye, Two Lovers and a Bear
  • Sylvain Bellemare, Stéphane Bergeron, Martyne Morin, Avant les rues
  • Stéphane Bergeron, Martin Desmarais, Marie-Claude Gagné, Nitro Rush
  • Olivier Calvert, Stephen De Oliveira, Hans Laitres, Maudite poutine

Meilleur montage

  • Jean-François Bergeron, Les 3 p’tits cochons 2
  • Richard Comeau, Two Lovers and a Bear
  • Mathieu Denis, Ceux qui font les révolutions à moitié n’ont fait que se creuser un tombeau
  • Chloé Leriche, avec la collaboration de Natalie Lamoureux, Avant les rues
  • Jules Saulnier, Écartée

Meilleurs effets visuels

  • Artifex Animation Studios – Marc Hall, Le cyclotron
  • Fly Studio – Jean-Pierre Boies, Mathieu Jolicoeur, Jean-François Talbot, King Dave
  • MELS – Martin Lipmann, Cynthia Mourou, Benoît Touchette, Race
  • Rodeo FX – Daniel Lavoie, André Montambeault, Two Lovers and a Bear
  • John Tate, Embrasse-moi comme tu m’aimes

Meilleure musique originale

  • Guy Bélanger, Les mauvaises herbes
  • Thierry Amar, David Bryant, Kevin Doria, Maudite poutine
  • Frannie Holder, Charles Lavoie, Vincent Legault (Dear Criminals), Nelly
  • Martin Léon, Embrasse-moi comme tu m’aimes
  • Robert Marcel Lepage, Avant les rues

Meilleurs costumes

  • Caroline Bodson, Boris sans Béatrice
  • Francesca Chamberland, Chasse-galerie : la légende
  • Mario Davignon, Race
  • Sophie Lefebvre, Les mauvaises herbes
  • Madeleine Tremblay, Embrasse-moi comme tu m’aimes

Meilleur maquillage

  • Djina Caron, Nelly
  • Claire De Ernst, Embrasse-moi comme tu m’aimes
  • Nicole Lapierre, Chasse-galerie : la légende
  • Maïna Militza, Juste la fin du monde
  • Marlène Rouleau, Nitro Rush

Meilleure coiffure

  • Marie-France Cardinal, Véronique-Anne Leblanc, Chasse-galerie : la légende
  • Réjean Goderre, Race
  • Martin Lapointe, Nelly
  • Marcelo Padovani, Embrasse-moi comme tu m’aimes
  • Denis Vidal, Juste la fin du monde

Meilleur film documentaire

  • Callshop Istanbul
  • Chez les géants
  • Gulîstan, terre de roses
  • Manoir
  • Parfaites

Meilleure direction de la photographie – Film documentaire

  • Jérémie Battaglia, Parfaites
  • John Price, I Am the Blues
  • Sébastien Rist, Aude Leroux-Lévesque, Chez les géants
  • Etienne Roussy, Gulîstan, terre de roses
  • Olivier Tétreault, Manoir

Meilleur montage – Film documentaire

  • Mathieu Bouchard-Malo, Gulîstan, terre de roses
  • Catherine Legault, La démolition familiale
  • Jean-François Lord, Manoir
  • Sami Mermer, Callshop Istanbul
  • René Roberge, Chez les géants

Meilleur court métrage – Fiction

  • Mutants
  • Oh What a Wonderful Feeling
  • La peau sauvage
  • Tout simplement
  • La voce

Meilleur court métrage – Animation

  • Casino
  • J’aime les filles
  • Mamie
  • Oscar
  • Vaysha l’aveugle

Prix du public

  • 1:54
  • Les 3 p’tits cochons 2
  • Juste la fin du monde
  • Les mauvaises herbes
  • Votez Bougon

Iris hommage

  • Dévoilement en mai

Film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec

  • Boris sans Béatrice
  • Juste la fin du monde
  • Maudite poutine
  • Nelly
  • Two Lovers and a Bear
Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.