Les Échangistes saison 2 : meilleur ou pas?

,

Pénélope McQuade lançait ce lundi la 2e saison des Échangistes.

C’était certainement une soirée très stressante pour Pénélope McQuade hier, alors qu’elle ramenait en ondes son talk-show estival Les échangistes, après une première saison parsemée d’embûches. Nous étions personnellement impatients de retrouver l’animatrice dans ce contexte, et ce, sans parler de la liste impressionnante d’invités annoncés pour la première semaine, Marie-Mai, Guy A. Lepage et Michel Barrette en tête.

C’est en direct que McQuade a choisi de faire le grand saut, indiquant d’emblée sa nervosité. On pouvait certainement la comprendre, elle qui a passé tout l’été dernier à se défendre contre ses détracteurs. À ses côtés se trouvaient les échangistes Jean-François Breau et Pier-Luc Funk, un duo bien assorti, franchement drôle et généralement pertinent. On s’était ajouté un niveau de difficulté supplémentaire en orchestrant avec le producteur Éric Salvail une transition surprenante entre Radio-Canada et V en fin de parcours, pour un résultat des plus réussis.

Premier constat plutôt positif : outre le band qui a été ajouté dans le décor et malheureusement sous-utilisé dans ce premier épisode, il y a eu très peu de modifications au concept même de l’émission. La disposition et l’habillage du plateau sont toujours les mêmes, le mobilier n’a pas changé d’un iota (Guy A. Lepage a encore passé le plus clair de son temps à ses dandiner dans sa satanée chaise pivotante) et les entrevues sont encore bien campée dans le divertissement. Si le mobilier reste un irritant, nous sommes bien heureux que Salvail et son équipe aient tenu leur bout quant à la formule même de l’émission qui colle parfaitement à l’humeur estivale.

Deuxième constat, moins intéressant : il faudra peut-être revoir l’arrière-plan aux couleurs éclatantes qui crée une surdose visuelle avec le look éclaté de l’animatrice. Nous avons bien pensé devoir ajuster notre appareil hier soir, tout comme de nombreux internautes qui ont noté l’excès. On comprend que le concept même de l’émission mise sur la couleur, mais trop c’est comme pas assez!

Il y a maintenant une grosse tache rouge d'incrustée en permanence dans mon écran #Leséchangistes

#Leséchangistes très bonne émission ce soir!! Mais mon cerveau est surexcité par cette overdose de couleur.… https://t.co/kVehdrimdd

Faut mettre ses lunettes soleil! ;-) 😎#Lesechangistes https://t.co/Wfl2dLK8tk

Mais passons aux choses sérieuses. Meilleure ou pas cette deuxième saison des Échangistes? Sans aucun doute meilleure! L’animatrice est arrivée plus confiante et plus réaliste dans cette formule assumée, conviviale et sympathique. Les invités étaient à l’aise et loquaces, ce qui a notamment donné lieu à un entretien très intéressant et à coeur ouvert avec la nouvelle maman Marie-Mai. Les échangistes avaient leur place et leurs interventions étaient pertinentes. Bref, exit les malaises. Tout ce beau monde naviguait en eaux beaucoup moins troubles et cohabitait mieux. Un véritable baume pour les téléspectateurs qui ont été nombreux à mentionner la nette amélioration de l’ensemble sur les réseaux sociaux.

Au final, l’émission Les Échangistes pourrait bien avoir trouvé sa vitesse de croisière cette saison, en s’assumant et en jouant le jeu à fond. N’est-ce pas la marque de commerce de l’animatrice depuis de nombreuses années d’ailleurs? Bien sûr, il nous faudra plus qu’une émission pour se faire une véritable idée sur la question, mais cette première émission, outre l’excès de couleurs, s’est avérée franchement convaincante. Qu’en dites-vous?

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net