Des candidats d’Un Souper presque parfait se vident le coeur à propos de Jessie

,

La jeune femme très stratégique n’a pas fait le bonheur de certains candidats de la semaine « Choix du public » et des téléspectateurs.

La semaine dernière, on se réjouissait du retour de l’excentrique vlogueur Julien Bernatchez à Un souper presque parfait, dans le cadre de la semaine « Choix du public ».

Quelle ne fut pas notre surprise de retrouver un Julien très discret pendant cette semaine explosive, alors qu’une autre candidate, la barmaid Jessie, faisait des siennes!

En effet, la stratégique jeune femme a fait le choix d’offrir de piètres notes à ses comparses, en dépit de performances culinaires intéressantes, dans le seul but de gagner. Elle a aussi présenté une attitude des plus désagréables à la table de ses hôtes.

Il n’en fallait pas plus pour faire exploser la page Facebook de l’émission, alors que les téléspectateurs se sont montrés très insatisfaits de la tournure des événements.

Julie Bernatchez invitait récemment deux complices de cette semaine-là, Benjamin et Anne-Sophie, à venir discuter de cette expérience dans son émission de radio « Des si et des rais » à CHOQ.ca.

La discussion, hautement cacophonique, a rapidement bifurqué vers Jessie, alors que Benjamin a monopolisé le temps d’antenne (fidèle à ses habitudes).

À propos de sa discrétion, Julien Bernatchez indique : « J’ai regardé les émissions en rafales. Je suis content, je fais de bonnes jokes, mais je le vois que j’étais un peu plus éteint que la saison précédente. Un moment donné, on ne pouvait rien dire. »

Quant à Benjamin, il lance ainsi le sujet de la «supervilaine » de la semaine :  « Moi je suis en paix avec ça, parce que je pense qu’on a bien paru dans tout cela. Au niveau de l’exécution des choses, je ne me suis pas complètement planté. [...] Je suis correct. C’est plate. Moi je me dis, si c’est arrivé comme ça, c’est pour une raison. [...] Lundi, c’était moi le méchant. »

Il poursuit : « « Le scénario idéal, ça aurait été qu’on donne tous 10 à Julien, pis que Julien la pète. Mais pour ça il aurait fallu se parler entre nous autres pour savoir combien qu’on a donné. On est quand même checké. [...] Pour le show j’aurais été prêt à le faire. Mais j’ai travaillé fort en sale pour mon repas. [...] Ça m’aurait quand même fait mal au coeur d’encore perdre et d’encore donner ça à Julien. [...] J’aurais aimé ça la battre et lui dire dans ta face. Mais il faut comprendre que le montage y est pour, entre-temps elle essayait de se racheter. »

Il précise : « Il y a comme 2-3 soirs pendant qu’on attendait que le monde fasse le bitchage dans la chambre, elle essayait d’être gentille. Puis après ça, elle arrêtait de nous parler. Elle faisait juste appeler ses amis. Elle ne se mélangeait pas à nous autres du tout. De un, on n’avait pas envie de lui jaser, elle faisait juste nous créer des malaises à table. Mais après ça, elle l’a réalisé et elle a essayé d’être gentille, au point que vendredi, quand on attendait dehors, là elle voulait être notre amie. »

À propos des représailles du public, Jessie aurait indiqué ne pas s’en inquiéter, elle qui n’est pas sur les réseaux sociaux.

Que pensez-vous de toute cette histoire?

Découvrez l’entrevue en question ci-dessous, à partir de 25 minutes :

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.