David La Haye publie une missive brutale pour réhabiliter sa carrière

,

Le comédien vit depuis plusieurs années un exil forcé aux États-Unis, ne se faisant plus offrir de rôle au cinéma au Québec.

Il y a déjà plusieurs années que David La Haye clame que la SODEC fait de l’ingérence dans sa carrière au Québec, fait de l’abus de pouvoir et refuse de le rencontrer pour en discuter. Les problèmes de communication seraient au coeur de ce litige qui perdure. Cela expliquerait pourquoi on ne voit plus l’acteur dans nos productions cinématographiques québécoises depuis de nombreuses années. Rappelons que celui-ci avait récolté des éloges pour ses performances dans des films comme L’enfant d’eau (1995) et Un crabe dans la tête (2001). Rappelons qu’on l’a récemment vu à la télévision dans la suite de Mirador, diffusée à Séries +.

Lundi matin, La Haye publiait un commentaire sur les réseaux sociaux indiquant qu’il avait enfin réussi à établir un contact avec la SODEC : « Après cette entrevue de Lundi matin passé, avec Paul Arcand, je recevais enfin (ENFIN) un coup de fil de la SODEC, en toute fin de journée ! … Hier Mardi, mon agence contactait donc la SODEC ! … Résultat ?! … La SODEC me convoque aujourd’hui Mercredi, en fin de matinée, pour discuter ! … Merci donc à vous tous et toutes, d’avoir une petite pensée, pour que les gens de la SODEC comprennent enfin l’ampleur de l’injustice que j’ai vécu face à leur ingérence dans ma carrière, de même que l’ampleur des ravages que ça a créé, dans ma vie professionnelle, et personnelle. #AuBoutDuRouleau #ÇaPasseOuÇaCasse »

Ladite rencontre a eu lieu. La Haye publie ce matin un communiqué enflammé dans lequel il fait état de la situation.

« En date du mercredi 22 février 2017, après une réunion cordiale, durant laquelle la directrice générale du cinéma et de la production télévisuelle de la Sodec, Mme Johanne Larue, et la directrice des communications de la Sodec, Mme Johanne Morissette, ont pris connaissance de mes preuves indéniables, elles ont décidé d’un commun accord, de faire enquête au sujet d’une personne ayant travaillé à la Sodec, qui semble avoir fait de l’ingérence dans ma carrière d’acteur, de même que de l’abus de pouvoir dans ses fonctions durant son passage au sein de l’organisme. »

Il poursuit : « Je suis confiant que les éléments de preuve soumis serviront à éclaircir les faits, ce qui permettra de pouvoir rétablir ma crédibilité face à ces événements.
Si les résultats de leur enquête ne dissipaient cependant pas les doutes qui semblent évidents, je déciderai alors peut-être, que ces preuves puissent être soumises aux journalistes pour étude. »

Découvrez la publication complète de l’acteur ci-dessous.

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net