Véronique Cloutier revient sur les difficultés de Votre beau programme

,

Les choses n’ont pas été faciles pour Véro ces dernières semaines en raison des obstacles rencontrés par sa nouvelle émission, Votre beau programme.

Elle en a discuté avec Guy A. Lepage à Tout le monde en parle dimanche.

Cotes d’écoute

« Les cotes d’écoute du mercredi en direct sont en dessous des prévisions », explique l’animatrice de Votre beau programme.  « On a beaucoup de gens, 30 % je pense, qui le regardent en différé, ce qui fait augmenter la cote d’écoute au-dessus de 800 000. Puis il y a la rediffusion du dimanche, qui fait à peu près 250 000. Donc tout ça combiné, on frôle le million, ce qui est bien respectable pour une émission de variétés. »

« Ce ne sont pas les animateurs qui déterminent les prévisions parce que si ça avait été moi, j’aurais été beaucoup plus humble. »

Rappelons qu’ICI Radio-Canada Télé avait estimé que la nouvelle émission de Véronique Cloutier rejoindrait 1,2 million de personnes le soir même de sa diffusion.

« Sur papier, on exploitait plus que ça le direct. Nous nous sommes vite rendu compte que les réseaux sociaux ne généraient pas assez de bon contenu pour aller en ondes. » – Véronique Cloutier

Les joies du direct

Lorsque Guy A. Lepage demande à l’animatrice pourquoi elle a décidé de faire son émission en direct, elle répond simplement : « c’est une excellente question ».

Elle explique ensuite ce choix , qui l’a mise en danger. « Sur papier, on exploitait plus que ça le direct. Nous nous sommes vite rendu compte que les réseaux sociaux ne généraient pas assez de bon contenu pour aller en ondes. On pensait qu’à chaque retour de pause, on allait revenir sur ce qui s’est dit sur les réseaux sociaux, mais rapidement on a compris que ça ne fonctionnerait pas. On manque de temps aussi parce qu’on a beaucoup de contenu. La première chose qui sautait c’était toujours ça. Alors, maintenant, c’est peut-être un peu moins justifié. Par contre, il y a des numéros qui perdraient de leur magie si on les préenregistrait. »

« En ce moment, je ne regrette pas le direct », précise-t-elle, « mais s’il y a une saison deux, je ne sais pas si ça va encore être en direct. »

Ceux qui se réjouissent des embûches de Véro

Comme Véronique Cloutier est considérée comme la Reine de Radio-Canada et que tout semble lui réussir depuis des années, celle-ci mentionne que les difficultés rencontrées par sa nouvelle émission en réjouissent quelques-uns dans le milieu de la télévision.

« Tu le sens que, quand tu en arraches un peu plus et que tu as les deux roues dans la garnotte, il y en a qui, au lieu de venir pousser ton auto, ils vont te regarder. »

Elle précise quand même : « Je ne pense pas que je vis un insuccès présentement. Nous n’avons pas les cotes d’écoute qu’on voulait, mais je ne crois pas pour autant que c’est un insuccès. »

Les enfants de la télé

« Ça aurait été facile pour moi de continuer Les enfants de la télé parce que ça marchait super bien, ça marche encore d’ailleurs, et j’ai été confrontée beaucoup à cette décision-là. » Précisons que Véronique Cloutier a abandonné son siège d’animatrice aux Enfants de la télé en 2014 après quatre saisons en ondes. André Robitaille et Édith Cochrane ont pris le relais.

« Là, je suis dans un marathon extrême, tout le temps. » – Véronique Cloutier

« Ce n’est pas comparable l’énergie que je mets sur Votre beau programme avec Les enfants de la télé. J’arrivais, je visionnais les extraits, je préparais un peu mes questions, je regardais où je voulais que la discussion se dirige et il y avait un scénario d’écrit et c’était ça. J’arrivais là; maquillage, coiffure, je ne faisais même pas la répétition. Il y avait quelqu’un d’autre qui roulait les extraits à ma place. Pif Paf pouf, c’était terminé. Là, je suis dans un marathon extrême, tout le temps. Tourne un sketch, apprend une chorégraphie. C’est ça qui me stimule, c’est ça qui me nourrit et c’est pour ça que je suis contente de ma décision quand même. »

Rappelons que Votre beau programme est diffusé en direct tous les mercredis soir à 21 h sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé.

La semaine dernière, l’équipe de Votre beau programme a rendu un hommage touchant à Louis-Philippe Rivard, le mari de Josée Boudreault.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net