Les risques audacieux et judicieux de Pierre Hébert

,

L’humoriste propose une heure trente de rires, sans temps mort, accessible à tous et délicieusement cabotine.

Pierre Hébert a fait parler de lui au printemps dernier alors qu’il avait lancé une mystérieuse campagne publicitaire dans laquelle il demandait aux gens d’acheter des billets pour un one-man-show sans connaître l’identité de l’artiste derrière. La promo présentait simplement l’humoriste comme « un chouchou du public ». C’est d’ailleurs sur cette histoire qu’il introduit son nouveau spectacle, intitulé « Le goût du risque ».

Chose certaine, les acheteurs risquent d’être plus que satisfaits de leur investissement (20$ le billet) puisque le deuxième one-man-show de Pierre Hébert est drôle, intelligent, surprenant et espiègle.

Malgré quelques blagues que les fans d’humour auront déjà entendues dans des galas antérieurs ou autres prestations publiques de l’humoriste, le matériel original de Pierre Hébert engendre des fous rires sincères. Difficile de reprendre son souffle dans ce numéro sur son voyage de noces à Santorini et cette descente des 900 marches de l’île grecque à dos d’âne. Le passage sur les films d’horreur est aussi particulièrement délicieux, tout comme ses nombreuses allusions à son voisin (trop parfait) Alex, qui pimentent le récit.

L’humoriste a une manière particulière de raconter les choses de façon à ce que le public ait vraiment l’impression de faire partie de l’histoire. Très physique, Pierre Hébert utilise son décor (constitué essentiellement de guirlandes de lumières multicolores) à bon escient. Mentionnons que la mise en scène dynamique de Charles Dauphinais participe grandement à l’efficacité « dramatique » de l’oeuvre scénique.

Dans ce nouveau spectacle script édité par François Avard, Hébert parle de paternité, de son côté gratteux, de l’importance de l’apparence (mentionnant qu’il désire se retrouver parmi les 40 plus beaux mâles du Québec : « mais tu ne peux pas compétitionner avec Claude Legault » qui, dit-il, est né de l’accouplement d’un ange et d’un arc-en-ciel), mais le coeur de son spectacle s’intéresse à l’audace. L’humoriste dit travailler fort afin de se sortir constamment de sa zone de confort, ce qui l’a amené, notamment, à suivre des cours de moto.

Le spectacle de 90 minutes est présenté sans entracte (on aime!) et sans première partie. Sa chute, touchante, laisse le spectateur sur une bonne note et sur un sourire sincère.

L’humoriste-mystère a relevé le défi colossal qu’il s’était lui-même donné et prouve que les risques peuvent être franchement payants!

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Critique et journaliste depuis huit ans pour le site Cinoche.com, elle est maintenant mûre pour ce nouveau défi de rédactrice en chef qui l'attend avec Showbizz.net. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée Maude), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots avec ses lecteurs, tous médiums confondus.