Alexandre Barrette parle de rupture amoureuse avec humour et philosophie

,

L’humoriste a publié un billet sur son compte Facebook adressé à toutes les personnes ayant récemment vécu une rupture difficile.

Comme le mois de février est « un mois, petit, mais interminable, froid, sadique », Alexandre Barrette en a profité pour envoyer un message d’espoir aux coeurs brisés.

« Comme n’importe qui, je suis déjà passé par là. J’en parle brièvement dans mon spectacle [notre critique de son dernier one-man-show ici], la dernière rupture a été assez rude.
Un round avec GSP.
Un osti de long serpent à «Serpent et Échelles».
Un «Check Engine» sur le coeur.
Une période de dompe royale.
Pas dormir la nuit, jamais manger. Et une fois de temps en temps, m’enfiler une pizza pochette. Essayer d’aller au gym mais être tellement décalissé que je me ramassais à faire du rameur. Le rameur : l’appareil cardio des gens louches.

Je ramais tellement pas vite. Des fois je tombais dans la lune, j’arrêtais de ramer.
Être immobile sur une chaloupe l’été en plein milieu d’un lac, t’as l’air de profiter de la vie.
Être immobile sur un rameur au gym. T’as l’air d’un osti de freak.
Les entraineurs de gym sont pas outillés pour gérer un gars qui a les yeux plein d’eau, immobile sur le rameur. »

Barrette fait évidemment référence à sa rupture avec la comédienne Catherine Brunet. Ensuite, il y va même de conseils pour traverser cette lourde épreuve.

« Si je peux te donner un conseil, prends le bonheur par les cornes! Provoque le bonheur. Fais toi des tacos. C’est mexicain, c’est festif ! Impossible de pleurer en mangeant des tacos.
Si je travaillais chez Tel-Jeunes, je donnerais toujours ça comme conseil, «fais toi des tacos le plus souvent possible». C’est pour ça qu’y m’engagent pas chez «Tel-Jeunes».
Pousse ça à l’extrême! Prend toi un shooter de tequila. Pis fais le p’tit rituel festif «shooter, sel sur le poignet et citron» même si t’es seul. Le bonheur y croira même pas que t’ose ça seul. Y va te trouver arrogant, y va être curieux, y va venir faire son tour. »

« Le temps passe. Le temps passe, pis à un moment donné, sans t’en rendre compte, ça sera un soir de mai. Tu vas rouler en voiture. Ça va être «La tribu de Dana» qui va jouer. Tu vas laisser ta main balloter et faire des vagues dans le vent comme une ptite fofolle. Pis tu vas réaliser que t’es bien, et que t’es heureux. Et que la vie est belle ! »

Merci Alexandre Barrette de colorer ainsi notre fil Facebook!

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.