Unité 9 : Marie est enfin libre!

,

Après avoir purgé une longue peine pour un crime qu’elle n’a pas commis elle-même, rappelons-le.

Avertissement : Si vous n’avez pas encore visionné l’épisode de ce mardi 17 janvier d’Unité 9, nous vous conseillons de cesser votre lecture maintenant. Nous dévoilons des éléments importants de l’intrigue ci-dessous.

Bon, nous n’avions nullement besoin d’une preuve supplémentaire pour nous convaincre que Guylaine Tremblay est une grande actrice. Elle nous en a néanmoins fait la démonstration ce mardi, alors que le départ de son personnage de la prison de Lietteville a marqué un tournant important pour la série Unité 9.

La prison, de nouveau sous le joug du rigide Normand Despins (excellent François Papineau), n’a certes pas offert le même traitement sympathique à Marie Lamontagne qu’à Suzanne Beauchemin. Alors que le départ de Suzanne avait donné lieu à un épisode triste, mais d’une immense beauté, celui de Marie a été franchement déchirant. Le personnage n’a pas pu dire au revoir, comme il se doit, à sa grande complice de toujours, Jeanne Biron. Les salutations entre les deux femmes, livrées à travers une vitre, ont été franchement crève-coeur. Il ne devait pas y avoir beaucoup d’yeux secs à travers le Québec à ce moment-là. N’est-ce pas?

Nous sommes maintenant très intrigués de savoir si Marie Lamontagne demeurera un personnage central dans la série. Va-t-on, à l’extérieur de la prison, la voir aussi souvent? Nous avons été surpris de constater qu’elle n’entend pas cohabiter avec Benoît Frigon (Patrice L’Écuyer), qui est néanmoins le premier répondant pour elle à l’extérieur des murs. C’est un dossier que nous suivrons de près. On espère qu’il y aura retrouvailles entre Marie et Lucie, sa soeur/fille. On espère aussi que Despins apprenne enfin que Marie purgeait une peine pour un crime qu’elle n’a pas commis. Bon, on peut toujours rêver!

Enfin, sommes-nous les seuls à nous ennuyer un peu de Marie-France Caron (Sophie Prégent)? On aimait l’approche de ce personnage sympathique, mais légèrement sournois, qui amenait un changement positif dans la série. Nous sommes curieux de savoir quels sont les indices et surprises qu’elle a laissés à Despins avant son départ.

Pendant ce temps, la nouvelle aumônière a fait son arrivée mardi, un segment très intrigant. Mon avis que Normand Despins ne sera pas chaud à l’idée de cette embauche. À suivre!

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.