L’amour est dans le pré : Une 5e saison qui s’annonce encore meilleure

,

La téléréalité L’amour est dans le pré reprend du service à V Télé ce jeudi 19 janvier à 20 h. J’ai presque envie de crier « Hourra »!

Si vous êtes comme moi, la quatrième saison de L’amour est dans le pré vous a laissés sur votre faim. C’est vraiment mon cas. D’abord parce que les complots, tricheries et déboires ont malheureusement fait de l’ombre au but premier de l’émission, celui de trouver l’amour dans un contexte difficile. Puis parce que, au final, il n’y a pas eu beaucoup d’amour dans le pré, pour ne pas dire pas du tout.

Le producteur de bovins avoue sans malice n’avoir jamais connu l’amour, devenant immédiatement attendrissant pour les téléspectateurs.

C’est donc avec une impatience consommée que j’attendais la cinquième mouture, pour laquelle on nous confirme avoir resserré les règles de participation, permettant du coup d’éviter les dérapages regrettables du passé. Après le visionnement des deux premiers épisodes, j’ai définitivement l’impression d’assister à la meilleure saison de la téléréalité. Les candidats choisis, authentiques et charismatiques, ont certainement à y voir, tout comme l’animation sympathique de Marie-Ève Janvier.

Tout cela commence à Val-Paradis, un petit village de 100 habitants dans la région de la Baie-James, qu’on pourrait qualifier gentiment de « bout du monde ». Pas étonnant, dans cet environnement éloigné, mais toutefois idyllique, que les rencontres amoureuses soient laborieuses pour certains agriculteurs. C’est le cas de Gabriel, 27 ans, qui m’a complètement séduite en étant très candide à propos de sa situation. Le producteur de bovins avoue sans malice n’avoir jamais connu l’amour, devenant immédiatement attendrissant pour les téléspectateurs. J’ai hâte de le voir évoluer dans toute cette histoire et je lui souhaite vraiment de trouver la perle rare. Avec lui, on retrouve deux jeunots de 23 ans, Michaël et Olivier, Étienne, 35 ans, et Cloé, 26 ans. Oui messiers, cette saison, il y a une femme dans l’aventure et elle est franchement magnifique et intéressante!

adlpre_s5
© V Télé

Dans les deux premiers épisodes, les agriculteurs et l’agricultrice ont à choisir qui les accompagnera à la ferme. Si dans les faits cette portion de l’émission pourrait s’avérer un peu plus fastidieuse, voire ennuyante, c’est loin d’être le cas. Le montage est efficace, les rencontres sont intéressantes, la curiosité s’empare de nous dès le début et le bonheur est total (je ne peux plus m’en cacher, j’adore cette émission!). Bon, il y a bien quelques malaises sympathiques captés par les caméras, comme cette pauvre participante qui gèle complètement devant le fermier de ses rêves, mais cela ne fait qu’ajouter au plaisir coupable des téléspectateurs. C’est tout simplement rafraîchissant de voir à la télévision des gens authentiques, qui ne sont pas là juste pour se faire voir, mais qui cherche plutôt l’amour pour vrai.

Dans ce contexte, Marie-Ève Janvier est des plus lumineuses et sa présence a l’effet immédiat d’un baume pour les agriculteurs un peu plus timides, qui n’ont pas l’habitude des caméras. Elle s’acquitte de sa tâche avec brio, dans une garde-robe à faire pâlir de jalousie (si je peux me permettre la mention).

Voilà, tout est dit. J’aime L’amour est dans le pré et peut-être encore plus cette saison, alors qu’on nous assure que l’amour sera définitivement au rendez-vous. C’est une formule qui a fait ses preuves, avec plusieurs couples/famille solides formés, un concept bonbon qui fait des heureux. Et ça, c’est juste beau à voir!

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.