Le lot du diable à Historia : Un téléréalité sur la colonisation des années 30

,

La série de dix épisodes sera diffusée les jeudis à 21 h, dès le 19 janvier, en simultanée sur les chaînes Historia et Séries+.

Ce n’est pas la première fois qu’on voit ce genre de concept être adapté au Québec; des participants intrépides lancés dans une aventure plus grande que nature, à l’image de celle vécue par leurs ancêtres. On se souviendra notamment de la téléréalité La ruée vers l’or, diffusée à TVA au printemps 2012, qui mettait en scène des aventuriers revivant l’histoire des prospecteurs du Klondike. Le lot du diable s’apparente beaucoup à cette dernière d’ailleurs, dans son style et ses ambitions pédagogiques, s’intéressant pour sa part à la colonisation de l’Abitibi en 1929.

Les deux groupes de colons, installés sur des lots à proximité, devront faire face à une élimination chaque semaine, à l’image de ce qu’on peut voir dans plusieurs téléréalités de ce type, comme Survivor nommément.

Les participants, choisis pour leur bagage différent et complémentaire, seront soumis à des conditions de vie difficiles; sans eau courante ni électricité, au coeur d’une forêt sauvage et imprévisible. Les deux groupes de colons, installés sur des lots à proximité, devront faire face à une élimination chaque semaine, à l’image de ce qu’on peut voir dans plusieurs téléréalités de ce type, comme Survivor nommément. Lors du premier épisode de 60 minutes, les candidats devront redonner un coup de jeunesse à leur cabane respective, qui a été soit détruite en partie par un arbre ou victime des flammes.

Les « colons », qui proviennent d’horizons aux antipodes l’un de l’autre, ont été soigneusement sélectionnés. Les participants les plus marquants de ce premier épisode sont certainement cet homme des bois, qui mène une existence de nomade sur les terres des Amérindiens, et cette coiffeuse tomboy qui n’a pas peur de se salir les mains (la voir éventrer une couleuvre à mains nues nous prouve son investissement absolu dans l’aventure).

Les interventions du comédien Louis Champagne en inspecteur de la colonie viennent parfois casser le rythme de l’aventure, lui apportant une sévérité inutile, mais on s’imagine que son rôle prendra de l’importance au fil des épisodes, effectuant le lien entre les deux clans et replaçant les épreuves soumises aux candidats dans un contexte historique.

Le lot du diable sera présenté dès le jeudi 19 janvier prochain à 21 h en simultanée sur les chaînes Historia et Série+.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.