Golden Globes 2017 : Donald Trump répond à Meryl Streep sur Twitter

,

Sans surprise, le futur président des États-Unis manque à nouveau de classe…

Dimanche dernier, l’actrice Meryl Streep est montée sur scène afin de recevoir le prix honorifique Cecil B. DeMille pour l’ensemble de sa carrière. Elle a profité de sa tribune pour écorcher Donald Trump.

« Il y a eu beaucoup, beaucoup, beaucoup d’incroyables performances cette année qui ont atteint ce but : un travail à couper le souffle. Mais il y a une performance qui m’a soufflée. Elle m’a touchée au coeur, mais pas parce qu’elle était bonne. Il n’y avait rien de bon là-dedans. (…) C’est le moment où la personne qui voulait s’asseoir dans le siège le plus respecté de notre pays a imité un journaliste handicapé, quelqu’un sur qui il avait l’ascendant en termes de privilèges, de pouvoir et de capacité à répondre. Cela m’a brisé le coeur et je ne peux pas me le sortir de la tête parce que ce n’était pas un film. C’était la vraie vie. »

« Et cette envie d’humilier qui est mise de l’avant en public par quelqu’un de puissant, a une incidence sur la vie de chacun. Parce que cela devient une autorisation pour les autres de faire de même. Le manque de respect invite au manque de respect. La violence incite à la violence. Quand les puissants utilisent leur position pour malmener les autres, on perd tous. »

Lisez le superbe et puissant discours complet de Meryl Streep ici.

Donald Trump a décidé de répondre à l’actrice sur Twitter. « Meryl Streep, l’une des actrices les plus surestimées à Hollywood, elle ne me connaît pas, mais elle m’a attaqué hier soir aux Golden Globes. Elle est une larbin d’Hillary qui a perdu gros. Pour la 100e fois, je ne me suis pas moqué d’un handicapé (je ne ferais jamais cela), j’ai simplement montré comment il s’est «fourvoyé» quand il a changé entièrement une histoire d’il y a 16 ans écrite dans le but de me montrer sous un mauvais angle. Simplement plus de médias malhonnêtes. », a-t-il écrit.

Meryl Streep, one of the most over-rated actresses in Hollywood, doesn't know me but attacked last night at the Golden Globes. She is a.....

Hillary flunky who lost big. For the 100th time, I never "mocked" a disabled reporter (would never do that) but simply showed him.......

"groveling" when he totally changed a 16 year old story that he had written in order to make me look bad. Just more very dishonest media!

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.