Barmaids : Le pendant féminin des Dieux de la scène

,

Si vous avez aimé la téléréalité sur les danseurs nus du 281, vous risquez fort d’apprécier son pendant féminin, Barmaids.

Chacun a ses petits péchés mignons dans la vie et certains sont plus gênants que d’autres… Je dois avouer que, personnellement, la téléréalité du genre de Barmaids fait partie des miens. Il ne faut pas prendre ce genre d’émissions au premier degré sinon vous risquez fort de perdre tout respect envers la race humaine, mais en l’abordant comme un divertissement comique légerBarmaids – et les autres de sa caste – est plus que supportable.

La réalisation de Simon Sachel est toujours aussi acérée, corrosive et délirante.

La nouvelle série de MusiquePlus suivra le quotidien de six barmaids qui n’ont pas la langue dans leur poche et qui aiment faire la fête.

Évidemment, ce n’est pas la trame narrative qui constitue l’intérêt de l’émission. Des filles (tout de même attachantes dans leurs excès, précisons-le) qui parlent de leur augmentation mammaire, de leurs cours de fitness, leur diète ou leur orientation sexuelle n’est pas des plus passionnants, mais l’ensemble, burlesque, est amusant.

Comme dans Les dieux de la scène ou Célibataires et nus, il y a dans cette émission des répliques cultes délectables. Lors du premier épisode, on entend notamment :

  • « Oui, je suis là pour les servir, mais je ne suis pas une servante. »
  • « Si y’a une batoye moi je ne me sauve pas, je regarde ou je jump dedans. »
  • « Pour être une bonne barmaid, il faut être toujours souriante parce que si tu as l’air d’une tarte, les clients vont faire : « OK, on s’en va à la maison! » »
  • « Je suis rendue blonde, j’ai tu l’air plus cochonne? »
  • « Sandrine c’est comme la lesbienne de la gang, c’est la seule qui est bi. »

Et ma préférée :

  • « Faire ça, c’est vraiment un bitch move. »

Mentionnons que la réalisation de Simon Sachel, spécialiste de la téléréalité et du montage expressif, est toujours aussi acérée, corrosive et délirante.

Voyez la bande-annonce et le descriptif complet de la série ici.

Ça niaise pas avec Carolane !

Publié par Barmaids sur jeudi 5 janvier 2017

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.