Messmer : On y croit ou pas?

,

J’ai assisté au spectacle de Messmer hier au Centre Vidéotron et je vous fait part de ma réflexion rétroactive.

D’abord, avant que vous m’envoyiez tous des articles de référence sur les bienfaits réels de l’hypnothérapie et me traitiez de mécréante d’ainsi attaquer le gourou de l’hypnose au Québec, je tiens à mentionner que je crois aux effets positifs de cette pratique en clinique, mais que c’est plutôt l’hypnose-spectacle qui me rend perplexe et sceptique et dont j’ai envie de discuter.

Lisez notre critique complète du spectacle et découvrez nos photos ici.

Dans ses spectacles, Messmer demande à son public de joindre ses mains au-dessus de sa tête. Après quelques « paroles magiques » (il y a bien sûr des termes plus scientifiques pour ce processus, mais pour moi ce n’est que poudre aux yeux), les gens prédisposés à l’hypnose seront incapables de décoller leurs mains l’une de l’autre. Mercredi, au Centre Vidéotron, une cinquantaine de personnes du parterre sont montées sur scène, puis le fascinateur en a sélectionné une vingtaine dans le lot pour participer à sa première partie. Là commence les minauderies et mes doutes…

Messmer a manipulé ses sujets jusqu’à leur faire faire toutes sortes de singeries comme pleurer comme un bébé ou sentir et toucher les gens de la première rangée. Parmi les vingt cobayes choisis, certains étaient probablement réellement sous l’emprise de l’hypnotiseur, mais j’ai bien du mal à croire qu’il s’agissait de l’ensemble. Notamment parce que certains ne pouvaient s’empêcher de rire alors qu’ils devaient être en « état de sommeil », mais aussi parce qu’endormir des étrangers par le simple claquement d’un doigt me paraît simpliste. Encore là, mentionnons-le une fois de plus, je suis loin d’être une référence en matière d’hypnose (très très loin), mais il me semble que le sujet doit être dans un état d’esprit spécifique – de calme et de réceptivité – pour que fonctionne le phénomène, et un amphithéâtre de 6 000 personnes n’est pas ce qu’on pourrait appeler un climat propice…

messmer_36

Comme les personnes interrogées à l’entracte suite à leur expérience sur scène ne m’ont pas convaincue – tous paraissent répéter un discours appris par coeur -, j’ai contacté une amie qui, je savais, avait déjà été hypnotisée par Messmer afin de connaître ses impressions face à son expérience passée. Cet entretien est venu semer un doute dans mon esprit. En effet, celle-ci mentionne d’abord qu’elle croyait à la pratique dur comme fer pour avoir vu des femmes accoucher sous hypnose dans un calme et un contrôle sidérants. Elle me parle, elle aussi, comme les cobayes de mercredi dernier, d’un rêve éveillé. Il est évident qu’entendre une personne en qui on a confiance nous assurer qu’elle a succombé aux charmes de Messmer teinte le jugement, mais un doute persiste malgré tout…

Je me dis que certaines personnes veulent tellement y croire, sont si persuadées du savoir-faire de Messmer, qu’elles finissent par se convaincre qu’elles sont réellement sous hypnose et obéissent au fascinateur au doigt et à l’oeil sans rien remettre en question, presque inconsciemment. Et peut-être aussi que certains m’as-tu-vu feignent l’hypnose pour leur 15 minutes de gloire…

Très proche de la scène mercredi, observant le tout derrière l’objectif de ma caméra, je ne peux pas dire avoir été convaincue. Mais peut-être suis-je simplement trop sceptique pour l’hypnose…

Et vous, que pensez-vous de l’hypnose-spectacle de Messmer?

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Critique et journaliste depuis huit ans pour le site Cinoche.com, elle est maintenant mûre pour ce nouveau défi de rédactrice en chef qui l'attend avec Showbizz.net. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée Maude), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots avec ses lecteurs, tous médiums confondus.