Messmer établit un nouveau record du monde, mais n’atteint pas son objectif

,

Messmer voulait hypnotiser 1 000 personnes au Centre Vidéotron, mais n’est arrivé qu’à en contrôler 854, ce qui, soulignons-le, reste très impressionnant!

Messmer a pris d’assaut le Centre Vidéotron pour une ultime représentation de son spectacle « Intemporel » en sol québécois. Après avoir hypnotisé 548 personnes au Zénith de Strasbourg en France au printemps dernier, le fascinateur québécois voulait battre son propre record du monde en hypnotisant 1 000 personnes dans la Capitale-Nationale. Malgré de bonnes intentions, celui-ci n’a pas atteint son but, bien qu’il soit passé proche.

C’est 854 personnes qui ont été envoûtées par l’hypnotiseur mercredi dernier. Celles-ci, dispersées parmi les 6 000 spectateurs dans l’amphithéâtre, ont été comptabilisées par une pléiade d’« hypnotologues » en sarraus blancs.

Le spectacle « Intemporel » en est un plutôt divertissant dans son ensemble, même pour les plus sceptiques, qui ont du mal à croire aux singeries des cobayes convaincus de Messmer. Lors de la première partie de son spectacle, après avoir fait quelques tests de base, l’hypnotiseur demande aux gens les plus réceptifs du parterre de monter sur scène afin de participer à son expérience. Messmer fait ensuite un tri parmi les volontaires et en conserve une vingtaine avec lui sur scène pour une quarantaine de minutes de folie.

Les quelques personnes que nous avons interrogées parlent de leur séance d’hypnotisme comme d’un rêve éveillé, d’un état de flottement semi-conscient.

Ceux qui tomberont sous le charme de l’artiste feront toutes sortes de pitreries – comme pleurer comme un bébé naissant ou danser le twist – au grand plaisir du public guilleret. Les segments les plus appréciés ont certainement été l’accouchement d’un homme préhistorique d’un enfant noir et la victoire enflammée d’un Rocky Balboa de Limoilou. Les quelques personnes que nous avons interrogées parlent de leur séance d’hypnotisme comme d’un rêve éveillé, d’un état de flottement semi-conscient.

Après l’entracte, le gérant de Messmer, accompagné par ses deux fils, est monté sur scène afin de remettre à l’artiste une plaque pour ses 200 000 billets vendus au Québec. Messmer aura donc vendu plus d’un million de billets au cours de sa carrière, rien de moins!

Qu’on y croie ou pas (je suis, personnellement, des plus sceptiques), Messmer offre une heure trente de rires et de folies. C’est donc un pari réussi, record du monde ou pas.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.