Virginie Fortin explique la controverse du gala Juste pour rire féminin

,

Plusieurs humoristes font front commun pour décrier une situation qui ne devrait plus être.

La semaine dernière, l’organisation Juste pour rire annonçait les thématiques de ses galas 2017. Parmi ceux-ci, sous une thématique globale qui est « Décortiquer les composantes du rire », on retrouvait notamment « Absurde », « Engagé » et « Féminin ».

Ce dévoilement a piqué au vif plusieurs humoristes féminines qui ont décrié le fait de mettre à part les femmes en humour, une situation que plusieurs tentent de combattre depuis plusieurs années.

De plus, un courriel envoyé aux humoristes par Juste pour rire n’a fait que rajouter à la colère ambiante. On pouvait y lire, en guise de précision à propos du gala féminin : « Ce Gala n’aura rien d’une soirée de « fifilles ». Tout le monde peut proposer un texte pour ce gala. »

Virginie Fortin s’est notamment exprimée sur le sujet, dans une missive enflammée publiée sur les réseaux sociaux. D’autres consoeurs ont suivi, notamment Kim Lévesque-Lizotte et Cathy Gauthier, dans les pages de La Presse.

À la suite de cette controverse, le Fondateur du Festival Juste pour rire, Gilbert Rozon, a accordé une entrevue à Salut, Bonjour! pendant laquelle il a dédramatisé la situation et précisé les intentions du Festival d’humour.

« J’imagine que si c’est ça notre plus grosse controverse de la journée, on peut reposer en paix, tout va bien. Si on en parle, s’il y a une prétendue controverse, c’est que c’est un très bon thème donc. J’imagine mal comment on ne peut pas aborder comme thème de gala le fait d’être une femme ou de parler des sujets qui intéressent les femmes ou que les femmes se moquent d’elles-mêmes, l’autodérision, ou se moquent des hommes. Moi je ne vois pas ça du tout comme une controverse, qu’on se fasse catégoriser de femme. J’ai même lu, « je ne suis pas une femme, je suis une humoriste ». C’est quoi ça, je ne comprends pas?[…]J’ai de la misère à prendre ça très au sérieux et ce n’est pas le but d’un gala comme celui-là. Si c’est un thème qui suscite la controverse, qu’ils s’en servent pour faire un meilleur gala. On va peut-être juste mettre des hommes sur scène qui viendront parler des femmes, ça sera peut-être ça… »

Virginie Fortin a renchéri ce week-end avec une autre publication Facebook dans laquelle elle explique notamment que plusieurs humoristes, hommes et femmes, ont signé une lettre envoyée à Juste pour rire pour expliquer la situation et la faire changer.

« Les femmes du milieu de l’humour se sont réunies (dans un très petit local puisque nous ne sommes pas très nombreuses), pour discuter de notre déception face au grand manitou de l’humour, Monsieur Juste Pour Rire. C’est que cette année, en essayant de rendre hommage aux femmes dans un gala JUSTE FÉMININ, Monsieur Humour nous a fait de la peine (un sentiment très féminin). C’est vrai que la femme se fait rare sur la scène de l’humour. Tellement que lorsqu’on la voit, elle est mieux de performer en tabernacle, car sinon, son échec aura des répercussions sur l’idée qu’on se fait d’un genre au grand complet. »

Elle poursuit : « Il aura fallu se mettre ensemble pour dire à tout le monde de ne pas nous mettre ensemble. L’exercice à lui seul aura prouvé que nous ne sommes pas une masse d’humoristes homogène de par notre sexe, mais un groupe de gens aux idées bien différentes, capables de s’entendre sur une chose : cessons de perpétuer cette idée que l’on se fait des femmes en humour- elles ne sont pas une classe à part. Elles sont certes des femmes, mais avant tout des humains, qui vivent une expérience humaine, et qui ont un cerveau pour observer le monde et en tirer des conclusions rigolotes. Que la blague parle de menstruations ou d’accouchement, de voitures ou d’outils, les femmes parlent de l’expérience humaine sur scène, de façon absurde, engagée, sous forme de personnage, en racontant une histoire, mais jamais en se disant qu’elles le font de façon féminine. C’est pourquoi nous avons gentiment suggéré de changer cette thématique, prenant bien soin d’expliquer que le préjugé voulant qu’il y ait un humour ‘’féminin’’ ne peut être perpétué par Juste Pour Rire. »

Voici sa publication complète :

Les humoristes réussiront-elles à avoir gain de cause et faire changer cette thématique de gala? Un dossier à suivre.

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net