5 choses apprises sur Céline Dion à Accès illimité

,

L’équipe de l’émission culturelle québécoise Accès Illimité a suivi Céline Dion tout l’été dans sa tournée en France, au Québec et lors de sa tournée de promotion à New York.

Voici cinq choses apprises lors de cette émission spéciale d’une heure, présentée après le premier épisode de La Voix Junior sur la chaîne TVA dimanche dernier :

1. René-Charles

Céline Dion explique que son fils de 15 ans René-Charles Angélil a du mal, parfois, à concilier ses préoccupations d’adolescent et la carrière publique de sa mère.

« Je lui ai dit : « Sers-toi de ta tête. Tu es dans un monde où il n’y a plus de contrôle. Ta mère est dans l’industrie de la musique. Tu fais partie du showbizness malgré toi. Je ne te pousserai jamais sur le stage, mais quand tu es dans notre maison, ne fait pas exprès pour ouvrir les portes. Quand tu filmes ton soulier, ne mets pas l’adresse de la maison avec ça, ok? »

« Des fois, il vient voir mon show, il amène ses amis voir mon show. C’est incroyable. Ça pour moi, c’est comme s’il me disait qu’il m’aimait », lance-t-elle.

2. Le début de sa carrière en France

Céline Dion a percé le marché français quand elle avait à peine l’âge de son fils aîné. Questionnée sur ses souvenirs de l’époque, la diva a commenté : « le problème à l’époque c’était que Vanessa Paradis était vraiment belle et elle chantait « Joe le taxi ». Petit t-shirt et jeans et moi j’étais habillée jusqu’au cou. Ça m’a un peu traumatisée. »

3. La Fashionista

Depuis quelques mois, Céline Dion est considérée comme une icône de la mode. Jean-Philippe Dion a eu la chance d’entrer dans l’immense walk in de la chanteuse à Paris où elle exhibait des pièces de vêtements magnifiques et une panoplie de souliers à nous rendre vertes de jalousie.

« J’aime ça le fashion », dit-elle. « Quand j’ai commencé ma carrière, je n’avais pas une cent, et René me disait : « il faut toujours penser qu’on a 1 million dans nos poches ». Si c’est ça l’affaire du moment, mon agent doit embarquer », précise-t-elle après avoir mentionné que sa passion pour la mode en était une plutôt dispendieuse.

4. « Recovering »

Lors de son passage à Montréal, la diva a enregistré la pièce « Recovering » que Pink a écrite pour elle.

« J’ai reçu la pièce il y a quelques mois déjà, mais je ne travaille jamais mes chansons d’avance. Je viens ici [en studio] pour découvrir l’émotion derrière la chanson. »

« Dans cette chanson-là, le mot « Recovering » peut vouloir dire qu’on peut en vouloir à la vie, mais qu’en même temps, si on perd quelqu’un qu’on aime, qui n’a pas gagné la bataille, les gens qui restent se doivent de continuer à se battre. »

« Pink a voulu m’envoyer un câlin ou une prière, c’est super touchant », précise-t-elle.

Écoutez la chanteuse interpréter ce titre émouvant lors de l’évènement Stand Up To Cancer le 9 septembre dernier ici.

5. Céline en chiffres

Cet été, Céline Dion aura donné 28 spectacles, au Québec et en France, pour des recettes de 56 millions $.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.