Les Francs-tireurs : Jérémy Gabriel veut atteindre une « notoriété mondiale »

,

Le jeune chanteur présentera en octobre prochain son nouveau simple, intitulé « I Don’t Care ».

Jérémy Gabriel était l’invité de la première émission de la nouvelle saison des Francs-tireurs mercredi soir dernier. Le jeune homme a parlé, de nouveau, du procès intenté contre Mike Ward via la Commission des Droits de la personne par rapport à une blague particulièrement incisive de l’humoriste sur le jeune handicapé, mais aussi de son retour sous les projecteurs.

« C’est encore plus important qu’il y a dix ans », précise-t-il. « Parce que si je ne le faisais pas ce serait dire aux gens qui m’ont détesté, haïs, qui m’ont garroché de la merde sur les réseaux sociaux, les humoristes, ce serait leur donner raison. Et moi je dis non. »

« Je ne me fierai pas à ce que la société me dit. Je ne retournerai pas chez nous. Il y a certainement des gens qui vont dire que je suis profiteur, mais non, moi je suis là pour dire que je vais chanter. Et non seulement je vais chanter, mais je vais réussir et je vais prouver à tous ceux qui m’ont dit que je ne réussirais pas que je suis capable de réussir. »

L’animateur lui demande quelle est pour lui la définition d’une réussite. « Pour moi, c’est une notoriété mondiale », répond le jeune homme. « Il y a des gens qui vont me dire que je suis fou, mais ça fait depuis que j’ai huit ans que le monde me dit ça. »

« Je sais très bien que je vais réussir, mais si jamais je n’arrive pas à atteindre le but que je me suis donné, au moins je vais finir ma vie en sachant que je vais avoir travaillé pour changer les choses, pour donner un monde meilleur à ceux qui voient tout en noir. »

Jérémy Gabriel fera paraître son nouveau simple, intitulé « I Don’t Care » le mois prochain. « C’est trop pop, ça se danse bien, moi je suis très fier de ce que ça va donner », dit-il.

Qu’en pensez-vous? Jérémy Gabriel utilise-t-il son procès pour mousser sa carrière musicale ou son acharnement à réaliser son rêve est-il un bon modèle pour la jeunesse?

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.