Emma Stone est aussi sinon plus sympathique que vous le croyez

,
tiff_logo
Festival du Film de Toronto 2016

Dans le cadre du Festival du Film de Toronto, j’ai eu la chance de rencontrer l’actrice Emma Stone et j’ai été complètement séduite par cette jeune femme charismatique et dégourdie.

Il y a de ces petits moments dans la vie que vous n’oublierez jamais. La fois où j’ai pu m’entretenir avec l’actrice hollywoodienne Emma Stone fait probablement partie de ces moments impérissables que ma mémoire n’effacera pas de si tôt.

Avec ses grands yeux de chat, ses cheveux roux et sa peau claire, Emma Stone a séduit le public d’abord par ses rôles dans des comédies, dont Superbad, The House Bunny, Zombieland, Easy A puis Crazy, Stupid, Love, avant de se démarquer dans des drames comme The Help et Magic in the Moonlight de Woody Allen.

easya
© Sony Pictures

En entrevue, la comédienne a mentionné que ses films préférés restaient encore à ce jour les comédies. Elle a parlé avec passion de son nouveau projet, La La Land, qui prendra l’affiche le 16 décembre prochain (on a eu la chance de le voir et c’est génial!), et de son partenaire de jeu, Ryan Gosling, comme d’un ami et d’un acteur consciencieux et vaillant.

Comme son personnage dans le film est une jeune actrice qui rêve de percer à Hollywood, elle fait de nombreuses auditions tout aussi humiliantes et dégradantes les unes que les autres. Je lui ai demandé si, au début de sa carrière, elle avait, elle aussi, fait plusieurs de ces auditions avant d’obtenir sa première chance.

lalaland
© Les Films Séville

Elle a répondu qu’effectivement, elle avait dû passer à travers ce processus laborieux à un moment de sa vie. Elle a mentionné que lorsque les agents de casting lançaient en fin d’audition : « Thank You for coming » cela signifiait généralement qu’elle n’obtiendrait jamais le rôle. J’ai donc osé, au moment où elle a quitté la pièce et a salué les cinq journalistes présents de manière très courtoise et amicale, balancer « Thank you for coming Emma ». La jeune femme, qui a un grand sens de l’humour, s’est esclaffée, tout comme les autres journalistes.

Ce fut une rencontre mémorable. Emma Stone n’a pas la grosse tête, comme d’autres (toussotement subtil : Denzel Washington) et est un modèle inspirant pour les jeunes actrices et même les femmes en général. On veut plus d’Emma Stone sur nos écrans!

Voyez nos photos du tapis rouge de La La Land au Festival du Film de Toronto ici.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net