TIFF 2016 : Coup de coeur monumental pour Arrival de Denis Villeneuve

,
tiff_logo
Festival du Film de Toronto 2016

Parfois, comme critique, je m’emporte, parfois pour de bonnes raisons, d’autres fois pour des mauvaises. Vendredi, c’était pour les bonnes raisons.

Il faut le dire, j’ai été complètement soufflée par Arrival, le nouveau film de science-fiction du cinéaste québécois Denis Villeneuve. J’ai accordé une note de 4,5 étoiles au film, quelque chose que je fais très rarement, peut-être pas assez d’ailleurs… Mais il s’agit d’un tout autre débat dans lequel je n’entrerai pas aujourd’hui.

Arrival est une oeuvre prenante, intrigante et magnifiquement réalisée par Villeneuve. Il y a de ces productions qui nous font vibrer plus que les autres. Il y a de ces films qui nous touchent personnellement, qui nous rivent à l’écran et qu’on dévore sans plus aucune conscience du temps qui passe. Pour moi, Arrival a eu cet effet d’essoufflement enivrant.

Ce ne sont pas toutes les critiques qui sont d’accord avec moi, évidemment. Certains déplorent la finale biscornue, d’autres n’ont pas été interpelés par les personnages autant qu’ils l’auraient souhaité. La même chose s’était produite avec le Interstellar de Christopher Nolan (auquel j’avais aussi accordé une note presque parfaite en 2014). Comme il s’agit du même type d’oeuvre de science-fiction, il est fort probable que si vous n’avez pas apprécié Interstellar, Arrival vous déçoive, soyez-en conscients (quoiqu’il est beaucoup moins long, ce qui en rassurera certainement plusieurs).

À tous ceux qui apprécient la science-fiction, mais aussi le cinéma en général, vous devez voir Arrival. Le film prend l’affiche le 11 novembre prochain au Québec. Vous ne serez peut-être pas aussi soufflé que je l’ai été, mais vous passerez certainement un bon moment.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.