À voir : FEUX éveillera en vous une curiosité dévorante

,
Television
Rentrée télé 2016-2017

Feux sera présenté le lundi à 21 h à compter du 12 septembre sur ICI Radio-Canada Télé.

Je dois avouer d’emblée que je suis une grande adepte du travail de Serge Boucher qui signe les textes de Feux. J’avais été renversée par Aveux et ses comédiens d’exception en 2009. J’ai été captivée par l’histoire énigmatique d’Apparences en 2012. C’est donc dire que j’avais d’immenses attentes pour la nouvelle offrande du scénariste. Après avoir visionné les deux premiers épisodes de la série, qui ont été dévoilés à la presse cette semaine, je peux d’ores et déjà affirmer qu’il n’y a aucune déception à l’horizon avec Feux.

On y fait la rencontre de Claudine Grenier (Maude Guérin), une mère de famille et femme de carrière au quotidien tranquille. Celle-ci fera la rencontre fortuite et inconfortable de Marc Lemaire (Alexandre Goyette), un homme qu’elle a côtoyé une trentaine d’années plus tôt, alors que celui-ci n’était qu’un enfant. Il n’en fallait pas plus pour éveiller des souvenirs troubles pour plusieurs. Claudine est en fait l’une des dernières personnes à avoir vu la mère de Marc avant que celle-ci meure dans un incendie, un soir où elle le gardait. Que s’est-il réellement passé ce soir-là? Les vieilles histoires viendront rapidement empoisonner le présent de ces êtres marqués par les secrets, alors qu’une attirance improbable semble naître entre eux.

Je ne saurais recommander davantage cette proposition d’ICI Radio-Canada Télé, qui a tout pour plaire et garder en haleine. Chapeau aux artistes et artisans de ce beau joyau de notre petit écran!

Serge Boucher offre avec Feux un petit bijou où les secrets, les non-dits, les silences, les quiproquos et les amours conflictuelles sont encore une fois travaillés et ficelés avec une main de maître. Dès les premières minutes de ce thriller psychologique, j’ai été imprégnée par l’atmosphère de mystère et une curiosité dévorante s’est emparée de moi. Je me suis surprise à chercher les indices dans tout et dans rien – un regard, un mensonge, une émotion – afin de comprendre et ultimement lever le voile sur une énigme dont j’ignore encore tout. Finement écrits, réalistes, prenants, les textes de Serge Boucher n’ont rien perdu de leur mordant et de leur intérêt.

Évidemment, tout cela ne serait rien sans la caméra aiguisée de Claude Desrosiers et le travail exceptionnel d’une distribution exemplaire. À commencer par Alexandre Goyette qui trouve ici le rôle qu’il méritait depuis longtemps à la télévision. L’acteur éblouit en offrant une performance nuancée où on le sent tour à tour gamin, séducteur et manipulateur. Il trouve la réplique parfaite en la personne de Maude Guérin. Celle-ci, sous ses airs placides, réussit à nous montrer les flammes qui rugissent en dedans. Je suis avide de les voir évoluer ensemble dans les épisodes subséquents. Les autres comédiens de la série naviguent aussi dans ce brasier avec aisance et talent, notamment l’énigmatique Denis Bernard, le personnage de crédule de Daniel Brière et la petite fouine jouée avec brio par Camille Felton. Ceux-ci ajoutent tous à l’intrigue.

Le suspense est définitivement à son comble avec Feux et l’attente entre chaque épisode s’avère une épreuve. Pour ma part, je sais que je devrai patienter un mois avant de pouvoir poursuivre avec le troisième épisode et, honnêtement, l’attente sera longue. Je ne saurais recommander davantage cette proposition d’ICI Radio-Canada Télé, qui a tout pour plaire et garder en haleine. Chapeau aux artistes et artisans de ce beau joyau de notre petit écran!

Après Aveux (2009) et Apparences (2012), voici Feux, la toute nouvelle série de Serge Boucher avec Maude Guérin et Alexandre Goyette. Ne ratez pas le premier épisode dès le 12 septembre à 21h!

Publié par ICI Radio-Canada Télé sur 22 août 2016

Television
Rentrée télé 2016-2017
Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.