Charles Lafortune confiant de ne pas « briser des rêves » à La voix Junior

,
Television
Rentrée télé 2016-2017

La nouvelle mouture de la populaire téléréalité musicale réservée aux 7 à 14 ans arrive l’automne prochain.

Voir des jeunes pleurer parce qu’ils n’ont pas été sélectionnés par les juges est une chose qui fait peur à plusieurs téléspectateurs. Nous avions soulevé la question en entrevue avec Marie-Mai plus tôt cette année, qui sera l’une des trois juges de l’émission. Celle-ci nous avait simplement mentionné que l’émission avait été construite pour ne pas que les enfants soient blessés émotionnellement.

Mariper Morin a également souligné en entrevue que la production avait porté une attention toute particulière au bien-être des enfants, et qu’elle serait, personnellement, la « ouate » des jeunes aspirants.

Lors de son passage à Sucré salé mercredi, l’animateur Charles Lafortune s’est également exprimé sur la question. « Non [nous n’avons pas peur de briser certains rêves]. D’abord, tous ceux qui sont dans le show vont gagner quelque chose. Sur 2 millions de personnes, quand ben même qu’il y en a 10 % qui t’aiment, ça reste que c’est 200 000 personnes, c’est deux fois le nombre de personnes qui ont assisté au show de la St-Jean-Baptiste au parc Maisonneuve. »

« Je pense que c’est plus les parents que je vais avoir à gérer. J’ai commencé à tourner des petites affaires, et je le vois. Des fois je rencontre un enfant, et le parent parle par-dessus son enfant. Là je me retourne et je lui dis : « oui, vous, vous allez chanter quoi? ». Et là, ils comprennent. »

« Il faut encourager le fait de se dépasser, de gagner, d’être le meilleur de soi-même, encourager ça. Pour moi, c’est important », précise-t-il finalement.

Television
Rentrée télé 2016-2017
Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.