Mike Ward offre les recettes de son spectacle-bénéfice au Journal de Mourréal

,

L’humoriste a proposé au rédacteur en chef du site parodique d’offrir les recettes de son spectacle pour la liberté d’expression afin qu’il puisse payer les frais d’avocats requis pour affronter le géant Québécor.

*********

MISE À JOUR : Le Journal de Mourreal a accepté l’offre de Mike.

*********

La semaine dernière, on apprenait que le JDM avait décidé de poursuivre Le Journal de Mourréal, un site qui le parodiait et propageait de fausses nouvelles sur la toile. Mike Ward avait pris publiquement la défense du Journal de Mourréal en précisant que « la parodie ne devrait pas être illégale ».

Le Journal de Mourréal a abdiqué dimanche face à la superpuissance de Québécor. Le rédacteur en chef a écrit ceci sur la page Facebook officielle du site : « JE CAPITULE !!! LES FORCES DU MAL ONT VAINCU !!! Et oui, je concède la victoire à l’empire Quebecor avant de finir complètement cinglé dans un asile psychiatrique ! »

« Tanné d’essayer de me battre contre une compagnie qui vaut 4 milliards, même si la cause en valait la peine, mes frais d’avocats grimpent plus vite que l’argent de la campagne de financement et me pousse à l’inévitable : L’ABANDON ! »

« Je vais donc cesser d’utiliser tout logo, url, compte Facebook, Twitter etc… qui pourrait « semer la confusion chez les gens ordinaires plutôt pressés » comme le disent si bien les avocats de Quebecor et notre ami Bernard Pageau, Directeur du conseil juridique chez Quebecor. »

journaldemourreal

Mike Ward a donc renchéri lundi en publiant un message sur sa page Facebook et en offrant les recettes de son spectacle-bénéfice pour la liberté d’expression au Journal de Mourréal afin qu’il puisse payer les frais d’avocats nécessaires pour affronter dignement Québécor et son empire.

« Triste jour pour la liberté d’expression, malheureusement c’est pas tout le monde qui a les moyens de se tenir debout », écrivait l’humoriste, qui a récemment été au coeur d’une polémique qui a ébranlé le monde de l’humour au Québec.

« Si jamais vous changez d’idée et que décidiez de vous battre. J’organise un show pour la liberté d’expression au mois d’octobre, je vous offre les recettes pour payer vos frais d’avocats. »

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net