Symbiose musicale pour Peter Gabriel et Sting en ouverture du FEQ 2016

,
feq2016_logo
Festival d'été de Québec 2016

Pour lancer la 49e édition du Festival d’été de Québec, les organisateurs avaient fait appel à un duo éphémère et pourtant tellement naturel. Une soirée mémorable.

Les festivaliers avaient répondu nombreux à l’appel lancé par le Festival d’été pour cette soirée d’ouverture. Le parterre était donc bondé, bigarré et malheureusement frigorifié à l’entrée sur scène des deux chanteurs britanniques, tous deux accompagnés par leurs musiciens respectifs, dont Tony Levin, l’excellent bassiste de Gabriel avec ses classiques « funk fingers ». Même chose pour le violoniste Peter Tickell.

Après un démarrage en force avec un Peter Gabriel bien en voix sur la chanson « The Rythme of the Heat », Sting s’est tout de suite amusé de la température glaciale : « Le Festival d’été, c’est drôle! ». La foule était déjà conquise par ces autoproclamés « jumeaux tantriques » qui se sont adressés à elle en français tout au long de la soirée.

27550751363_a6c0887134_o

L’alliance de ces deux Englishman, qui roulent leur bosse en solo depuis plusieurs années, s’est avérée toute naturelle dès le départ alors que ceux-ci s’amusaient à marier leurs répertoires sans se faire ombrage. La complicité et le plaisir étaient évidents, tout comme le bonheur d’une foule mélomane. Les spectateurs semblaient au départ répondre davantage au corpus de Sting, plus dansant que celui de Gabriel, notamment avec l’excellente « Message in a Bottle ». Bien sûr, un alignement de succès en deuxième partie – avec notamment « Solsbury Hill », « Big Time », « Every Little Thing She Does is Magic », « Roxanne » (conjuguée avec l’unique « Ain’t No Sunshine » de Bill Withers) et la superbe « In Your Eyes » – a corrigé le tir et complètement ravi l’assemblée, en communion avec le tandem. Un moment de grâce a aussi eu lieu pendant la magnifique « Don’t Give Up » de Gabriel, alors que la choriste Jennie Abrahamson a livré une performance vocale exemplaire.

En guise de rappel, les deux hommes ont proposé deux succès monstres : « Every Breath You Take », chanson issue du répertoire de The Police et l’immense « Sledgehammer » de Peter Gabriel. Imbattable!

En somme, une soirée d’ouverture dont on se souviendra longtemps. Maintenant, allons nous réchauffer un peu avant la suite demain. Au passage, coup de chapeau pour le FEQ et ses projections et sa sonorisation impeccables.

Voici la liste des chansons interprétées ce soir :

  • The Rhythm of the Heat (chanson de Peter Gabriel)
  • If I Ever Lose My Faith in You (chanson de Sting)
  • No Self Control (chanson de Peter Gabriel)
  • Invisible Sun (chanson de The Police)
  • Shock the Monkey (chanson de Peter Gabriel)
  • Secret World (chanson de Peter Gabriel)
  • Driven to Tears (chanson de The Police)
  • Fragile (chanson de Sting)
  • Red Rain (chanson de Peter Gabriel)
  • Dancing With the Moonlit Knight (chanson de Genesis)
  • Message in a Bottle (chanson de The Police)
  • San Jacinto (chanson de Peter Gabriel)
  • Walking in Your Footsteps (chanson de The Police)
  • Kiss That Frog (chanson de Peter Gabriel)
  • Don’t Give Up (chanson de Peter Gabriel)
  • Big Time (chanson de Peter Gabriel)
  • Englishman in New York (chanson de Sting)
  • Solsbury Hill (chanson de Peter Gabriel)
  • Every Little Thing She Does is Magic (chanson de The Police)
  • If You Love Somebody Set Them Free (chanson de Sting)
  • Roxanne (chanson de The Police)
  • Love Can Heal (chanson de Peter Gabriel)
  • Desert Rose (chanson de Sting)
  • In Your Eyes (chanson de Peter Gabriel)

Rappel

  • Every Breath You Take (chanson de The Police)
  • Sledgehammer (chanson de Peter Gabriel)
Note : Nous n’avons malheureusement pas été accrédité pour prendre des photos de cette soirée musicale.
feq2016_logo
Festival d'été de Québec 2016
Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net