Serge Denoncourt s’emporte contre Sophie Durocher à Déjà dimanche!

,

Le metteur en scène était outré par les propos de la chroniqueuse au Journal de Montréal.

Alors que Jean-Luc Mongrain s’apprêtait à lui parler des quelques personnes qui ont annulé leur abonnement à l’Opéra de Montréal quand ils ont appris que la pièce « Les Feluettes » de Michel Marc Bouchard, qui parle de l’amour entre deux hommes, y serait présentée, Serge Denoncourt a décidé de faire une parenthèse.

Il s’est exprimé sur les propos tenus par Sophie Durocher, chroniqueuse au Journal de Montréal, qui a parlé dans un article en novembre 2015 du refus de Serge Denoncourt de faire une minute de silence à la mémoire des victimes de Paris, avant le spectacle qu’il mettait en scène à ce moment-là au TNM.

L’homme de théâtre mentionnait alors – et il l’a répété à Déjà Dimanche! – qu’il ne s’identifiait pas à un groupe d’individus en particulier, qu’il s’identifiait aux humains, tout simplement et que si on voulait faire une minute de silence pour Paris, il faudrait le faire chaque fois qu’il y a un attentat terroriste dans le monde.

Lorsqu’est survenu l’attentat d’Orlando, Sophie Durocher a remis de l’huile sur le feu dans un texte intitulé « Contre la violence, la culture » dans lequel elle mentionnait ceci : « Serge Denoncourt, qui est homosexuel, va-t-il tenir le même discours lundi, sachant que plus de 50 personnes sont mortes uniquement parce qu’elles étaient gaies?
Maintenant que les victimes sont comme lui, est-ce qu’il observera une minute de silence pour les morts d’Orlando? »

Ces propos ont vraiment mis le célèbre metteur en scène en rogne. « Des « comme lui » c’est le début du racisme », a-t-il déclaré dimanche. « On disait des noirs, des Arabes et musulmans; des « comme eux autres ». À partir du moment où elle n’est pas capable de dire des homosexuels, mais elle dit des « comme lui », je trouve ça pitoyable. »

« Je ne fais pas de minute de silence avant mes spectacles, ce qui ne veut pas dire que je n’en fais pas chez moi », a-t-il ajouté.

Vous pouvez voir l’extrait de son entrevue à Déjà dimanche! ci-dessous :

Serge DenoncourtSI il y a une chose que l’on ne peut pas reprocher à Serge Denoncourt, c’est de manquer d’ouverture et d’honnêteté. Il ne mâche pas ses mots sur notre plateau. Voyez la suite ce dimanche 21h sur ICI Radio-Canada Télé.

Publié par Déjà dimanche sur samedi 2 juillet 2016

 

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.