Luzia ou quand la magie du Cirque du soleil opère

,

Des décors aux costumes en passant par les efforts techniques et artistiques jusqu’à la sublime trame sonore, Luzia est un plaisir du début à la fin, un coup de coeur assuré.

On sait quand un spectacle du Cirque du Soleil est réussi lorsqu’il parvient à nous emporter sans peine dans son lyrisme. Luzia y arrive dès les premières secondes avec ce clown parachuté du plafond qui se pose sur un tapis roulant géant puis tourne une clé magique pour nous faire entrer dans son monde imaginaire.

Alors qu’on déplorait l’absence de cirque plus traditionnel dans Toruk, les acrobates sont nombreux sous le chapiteau de Luzia. Un contorsionniste, des trapézistes, des voltigeurs, des équilibristes et un jongleur; le nouveau spectacle du Cirque du Soleil nous offre le meilleur du cirque classique.

Bien que l’ensemble soit réussi et que très peu de numéros n’atteignent pas leur cible, il y en a certains qui marquent davantage. Le tableau mettant en scène le « Tarzan » mexicain est absolument sublime. L’acrobate plonge périodiquement dans une cavité remplie d’eau au centre de la scène et culbute dans les airs accrochés à des sangles en éclaboussant avec ses longs cheveux, dans un faisceau lumineux; le résultat est grandiose.

luzia_67

Du côté des performances surprenantes, mentionnons le travail du contorsionniste russe Aleksei Goloborodko qui réussit à donner la chair de poule aux spectateurs en s’entortillant jusqu’à ce que le cerveau humain ne distingue plus le haut du bas du corps de l’artiste. Niveau prouesse spectaculaire, on ne peut passer sous le silence la séquence finale des balançoires qui nous fait retenir notre souffle pendant dix minutes.

La direction artistique de Luzia appelle, à elle seule, à l’éloge. Le spectacle débute en plein ciel et se termine dans les profondeurs sous-marines. Alors que les marionnettes marquent de belle façon la thématique du Mexique et ses saveurs exotiques (les cactus sont adorables et que dire de ce guépard apprivoisé par l’acrobate tarzanesque) et que les décors amovibles nous transportent d’un tableau à l’autre de brillante façon, l’élément le plus impressionnant reste cette chute d’eau centrale que les artisans du Cirque ont su utiliser avec génie. Elle est à la fois poétique, comique, lyrique, analogique et devient un moteur pertinent à certaines transitions.

Précisons également la praticité de la scène pivotante circulaire qui permet à tous les spectateurs, peu importe leurs sièges, d’apprécier également le spectacle.

Le clown de Luzia, pour sa part, a ses bons et ses moins bons coups. Certaines situations dans lesquelles il prend part sont mémorables (notamment cette hilarante bataille sous-marine avec les cactus), mais d’autres sont moins efficaces. Les moments où il doit impliquer la foule, notamment, tombent à plat (peut-être faut-il mettre une partie du blâme sur la foule difficile d’une première médiatique).

luzia_83

Luzia est un spectacle à ne pas manquer, un rêve mexicain féérique.

Découvrez nos spectaculaires photos du spectacle ci-dessous.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net