Julie Snyder se livre humblement et dignement à Tout le monde en parle

,

L’animatrice du Banquier était l’une des invités de Guy A. Lepage ce dimanche.

Première présence à Tout le monde en parle

« Guy c’est le gars qui m’a le plus couru après depuis les 12 dernières années », dit-elle d’emblée, précisant que l’animateur a souvent tenté de la convaincre de participer à l’une ou l’autre des émissions de Tout le monde en parle au cours de ses douze années d’existence.

Comme les deux animateurs ont partagé la scène du Gala Artis la semaine dernière, Guy A. Lepage en a profité pour proposer à Julie Snyder en direct d’être l’une des invitées de son dernier épisode, diffusé le dimanche suivant. La démone a répondu que si elle gagnait un trophée le soir même, elle irait avec plaisir. « J’étais certaine de ne pas gagner donc je me suis dit : « je vais être tranquille », mais c’était sans compter ton pouvoir de persuasion massive », dit-elle à l’ancien membre des RBO.

La #1 de TVA

Le directeur des programmes de TVA en 1997, André Provencher, avait dit à Julie Snyder : « Mon #1 en information c’est Pierre Bruneau et je veux que tu sois la #1 pour tout le reste. »

« Depuis 1997, j’avais donc la commande de livrer des grosses cotes d’écoute, de fracasser des records quand c’était possible », explique-t-elle.

Écartée de l’entrevue avec Céline

La semaine dernière, nous avons appris que Marie-Claude Barrette animerait la prochaine émission spéciale dédiée à Céline Dion. Julie Snyder a toujours été responsable des entrevues avec la chanteuse. Son exclusion du projet a donc soulevé beaucoup de questionnements de la part du milieu et du public. Voici ce que Snyder avait à dire sur le sujet :

« J’aime beaucoup Marie-Claude Barrette. C’est une très bonne intervieweuse, très emphatique, et Céline c’est la personne la plus généreuse en entrevue, alors que je pense que ça va faire une super bonne émission.

« Ce qu’il y a de particulier dans ce cas-là c’est que je croyais que c’était moi qui faisais l’entrevue. Et, c’est toute l’équipe que j’ai mise en place autour de Céline qui va faire l’entrevue, avec qui je ne suis pas en froid d’ailleurs.

Je l’ai appris récemment. C’est ben correct. Céline peut faire des entrevues avec qui elle veut, mais dans ce cas-là c’est particulier parce que jusqu’à tout récemment, c’était moi. »

La démone précise ne pas savoir si la décision vient de TVA ou de l’équipe de Céline.

« Je ne serais pas honnête de dire que je ne suis pas déçue et que ce n’est pas ma décision. »

L’avenir… à TVA?

Quand l’animateur lui demande si toutes ces dernières circonstances lui font craindre pour son avenir, Snyder répond : « C’est dur pour moi de répondre à cette question-là. Je te dirais que oui, j’ai des inquiétudes. »

« Je me suis donnée corps et âme pour TVA. Quand je prenais une décision, elle était prise dans l’intérêt de TVA parce que TVA était l’intérêt de Québécor [Québécor appartenait à son ancien mari Pierre-Karl Péladeau] », explique-t-elle.

Mariage de 5 mois

Guy A. Lepage la questionne ensuite sur son récent divorce : « Tu t’es mariée l’été dernier, cinq mois plus tard c’était terminé, l’as-tu vu venir? »

« Quand Pierre-Karl m’a demandé en mariage, ce jour-là, après la naissance de mes enfants, c’était le plus beau jour de ma vie. Ça faisait longtemps que j’attendais ça. On voulait reconstruire notre nid familial, notre équipe. (…) Mes repères, mes frontières, mon pays, c’était Pierre-Karl. C’était ce que j’avais toujours souhaité. »

« Si je peux donner un conseil, la vie de couple c’est le solage de ta famille, ta famille ne tiendra pas si le couple ne tient plus. »

Production J

À cause de sa situation conjugale, Julie Snyder a perdu sa compagnie en juin 2015.

« J’ai trouvé ça très très difficile. Quand j’ai fondé cette compagnie-là en 1997, c’était pour être indépendante. C’était comme si je n’avais plus rien. »

L’animateur lui demande ensuite si elle a retrouvé les rênes de son entreprise maintenant qu’elle n’est plus avec le chef de l’opposition officielle.

« C’est très compliqué, mais ce que j’en comprends, c’est que ça prend au moins 2 ans après la séparation. »

Elle précise en fin d’entrevue qu’elle possède toujours les droits de Star Académie, une émission de variétés musicale qui a connu un succès fulgurant sur les ondes de TVA entre 2003 et 2009.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.