Pénélope McQuade répond aux détracteurs de l’émission Les échangistes

,

En entrevue au 98,5 fm Montréal avec Paul Arcand, Pénélope McQuade a abordé la question de la critique, notamment en ce qui a trait à sa nouvelle émission estivale Les échangistes.

Alors qu’elle avait jusqu’à maintenant adopté une approche plutôt positive et constructive face à ses détracteurs sur les réseaux sociaux, l’animatrice Pénélope McQuade en avait long à dire sur la critique et l’hypocrisie dans le milieu, en entrevue avec Paul Arcand. Un échange très intéressant.

L’animateur indique d’abord à propos de Les échangistes : « C’est comme si plusieurs avaient décidé de régler le cas du mandat de Radio-Canada et de partir après vous comme le symbole de ce qui ne devrait pas être présenté à Radio-Canada. Vous avez réagi un peu en fin de semaine en parlant de l’hypocrisie du milieu. »

Pénélope McQuade offre ensuite sa vision des choses : « Je suis extrêmement ouverte à la critique. Non seulement ça, j’adore les conversations qui ne font pas nécessairement mon affaire au départ. Sur les réseaux sociaux, depuis des années, j’entretiens un dialogue avec les gens qui me rentrent dedans parce que je veux comprendre. Parce que des fois je trouve que les choses nous arrivent injustement. Ce que je tolère moins, c’est effectivement de tout mettre dans le même bateau et de devenir le porte-étendard de la médiocrité télévisuelle en ce moment. Radio-Canada a un mandat et des patrons pour penser à ce mandat et manier ce mandat de la meilleure façon en ce moment pour attirer des cotes d’écoute et des revenus publicitaires. Mais c’est sûr que quand il y a des gens qui n’expriment pas que leur désaccord… moi j’ai de la difficulté avec les gens qui ont de la suffisance intellectuelle. »

Elle ajoute, à propos du fait qu’on reproche à l’émission de ressembler à un party privé entre artistes : « J’ai l’impression que le contenant fait en sorte que le contenu est perdant d’avance et c’est un peu ça qui me dérange. Mais c’est sûr que nous sommes en début de saison, c’est sûr qu’on va s’ajuster, mais oubliez les émissions littéraires à heure de grande écoute à Radio-Canada. Ce n’est plus ça que les patrons de Radio-Canada veulent. »

Vous pouvez lire la critique de showbizz.net portant sur le premier épisode de Les échangistes ici.

Vous pouvez entendre l’entretien complet de Pénélope McQuade avec Paul Arcand ici.

Pénélope McQuade a lancé, la semaine dernière, un premier ouvrage littéraire intitulé J’aime.

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.