Jeff Fillion suspendu par Énergie suite à l’affaire Alexandre Taillefer

,

L’animateur ne sera donc pas en ondes pour son émission du retour, cet après-midi.

Suite à un tweet déplacé publié lundi en réponse aux propos d’Alexandre Taillefer à Tout le monde en parle, la station radio Énergie de Québec a décidé de suspendre son animateur « jusqu’à nouvel ordre », selon ce que rapporte Le Journal de Québec.

En entrevue avec Paul Arcand mardi matin, l’entrepreneur a attaqué l’employeur de Fillion en déclarant ceci : « Je ne peux pas croire qu’une entreprise conserve ce gars-là derrière un micro. C’est au détriment de notre société, c’est un message négatif qu’il envoie, et je ne peux croire que les cotes d’écoute sont suffisantes pour justifier la présence de quelqu’un comme ça derrière un micro ».

L’homme d’affaires a aussi mentionné que ce n’était pas la première offense de Fillion à son endroit et qu’il était victime « d’attaques personnelles » depuis plusieurs mois déjà. « Il faut comprendre que ce message-là s’inscrit dans un mouvement que Jeff Fillion a commencé il y a deux mois à peine où, avec certains de ses comparses, ils ont commencé à m’utiliser comme tête de turc, à m’appeler un BS corporatif, de mauvais subventionné. J’ai reçu plusieurs messages de haine par rapport à ça et je suis resté muet, j’en n’ai pas parlé parce que je pense qu’on n’a pas besoin de faire publicité pour ce genre de commentaires là », a-t-il ajouté.

Écoutez l’entrevue complète ici.

Au micro d’Énergie 98,9, Fillion a expliqué sa maladresse lundi après-midi : « On va appeler ça une mauvaise interprétation d’un tweet [...] Si j’avais à le réécrire, et bien peut-être que je le referais différemment ou je l’expliquerais mieux. »

Depuis, le compte Twitter de Jeff Fillion a été complètement supprimé.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.