Il n’y a finalement pas beaucoup d’amour dans le pré

,

La quatrième saison de L’amour est dans le pré, qui s’est déroulée sur fond de controverse, a pris fin ce jeudi 7 avril, avec un constat plutôt difficile. *Divulgâcheurs ci-dessous*

Il n’y a finalement pas d’amour dans le pré. Eh oui! Les romantiques, les fleurs bleues, les roses bonbon comme moi auront eu un coup dur hier en visionnant la finale, tristounette, de l’émission. Une première dans l’histoire de cette téléréalité, version québécoise.

Alors qu’on pensait former au moins un couple cette saison, avec Jean-Baptiste Rondeau et sa prétendante Sandrine, le temps et la distance auront eu raison de leur affection naissante. Même chose pour Alexandre P. qui, dans la foulée d’une controverse avec Julia, paraissait avoir trouvé un répit heureux auprès de Liliane. Même Alexandre C., qui semblait vivre le parfait bonheur avec Marianne en voyage, faisait partie de nos espoirs. La prétendante a expliqué que leur nature indépendante a tôt fait de confirmer qu’il n’y avait pas de match parfait.

Rencontrés plusieurs mois après la fin des événements présentés dans l’épisode voyage, les candidats et les prétendantes ont, pour beaucoup, paru tristes, voire amers, mais la plupart ont indiqué avoir été grandis par l’expérience malgré tout. C’était une finale à pleurer, il faut dire les vraies choses. Mais j’imagine que c’est le risque du jeu… Il aura fallu s’en remettre à certains candidats des saisons passées pour montrer un peu d’amour à l’écran aux accros comme moi.

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas oublier que derrière ce concept de téléréalité, il y a de vraies personnes qui cherchent réellement l’amour. Nous leur souhaitons à tous de le trouver, d’une manière ou d’une autre.

Et que l’aventure de L’amour est dans le pré continue.

La semaine prochaine, même heure même poste, Annie-Soleil Proteau s’entretiendra avec les agriculteurs et les prétendantes pour obtenir des confidences supplémentaires sur l’aventure. L’unique Luc de la saison 3 y sera aussi. C’est un autre rendez-vous à ne pas manquer pour les adeptes.

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.